(Paris) Mercedes a présenté mardi sa nouvelle monoplace avec laquelle le Britannique Lewis Hamilton partira, dès le 28 mars à Bahreïn, en quête d’un huitième titre record en championnat du monde de Formule 1.

Agence France-Presse

Pour la deuxième année de suite, la monoplace, baptisée W12, arbore une livrée noire, hommage à la lutte contre les discriminations raciales chère à Lewis Hamilton. Pour 2021, le gris traditionnel des « Flèches d’Argent » teinte simplement l’arrière de la voiture.

« Dans le passé, mon principal objectif était juste de gagner le championnat. […] Cette année, il s’agit de promouvoir la diversité et de s’assurer que des mesures sont prises », a expliqué Hamilton dans une vidéo de lancement de la monoplace.

Le pilote de 36 ans s’est expliqué sur la durée de son nouveau contrat, une année, signé début février : « Je suis dans une position privilégiée où j’ai réalisé la plupart des choses que je voulais réaliser. Il n’y a donc pas vraiment besoin de planifier trop loin dans le futur, […] je désirais juste une année ».

« Ensuite, nous pourrons discuter de la possibilité d’en faire plus », a expliqué Hamilton, qui pourrait être tenté de concourir sous la nouvelle réglementation en 2022, qui promet une petite révolution et plus d’équité sportive.

En attendant ce grand changement, la plupart des développements sont gelés en 2021 et la monoplace Mercedes est donc, comme ses concurrentes, très similaire à celle de l’an dernier à l’exception de nouvelles règles portant sur l’aérodynamique.

Sept fois champion du monde, co-détenteur du record de titres avec l’Allemand Michael Schumacher, Hamilton aura pour la cinquième année consécutive le Finlandais Valtteri Bottas comme coéquipier.