(Londres) Le début de la saison de Formule 1 prendra son envol une semaine plus tard que prévu à la suite du report du Grand Prix d’Australie en raison de la pandémie de COVID-19.

Associated Press

La course à Melbourne ayant été déplacée de mars à novembre, la saison débutera désormais au Bahreïn, le 28 mars.

La course australienne, initialement prévue en lever de rideau de la saison le 21 mars, a été reportée au 21 novembre, les organisateurs de la F1 évoquant « la situation actuelle concernant la COVID-19 ».

Le Grand Prix de Chine a également été reporté mais aucune nouvelle date n’a été fixée. Les restrictions strictes de voyage en période de pandémie font de l’Australie et de la Chine des pays parmi les plus difficiles pour s’y rendre pour les équipes de F1.

La saison débutera plutôt avec le Grand Prix de Bahreïn, moins de quatre mois après que le site de Sakhir ait été le théâtre de deux courses dans le cadre de la saison 2020.

Une course a été ajoutée sur la piste d’Imola en Italie le 18 avril, une semaine après la date prévue du Grand Prix de Chine. Il y a un créneau vacant le 2 mai, avec le circuit de Portimao au Portugal parmi les principaux candidats pour ce week-end.

« Les discussions avec le promoteur et les autorités chinoises se poursuivent avec la possibilité de reporter la course plus tard dans la saison si possible », a déclaré la F1 dans un communiqué.

Il n’y a pas de date de réserve évidente dans le calendrier. Les courses de la seconde moitié de la saison sont organisées consécutivement en blocs de trois semaines, ce qui met le personnel des équipes à rude épreuve.

Reporter le Grand Prix d’Australie signifie déjà repousser la fin de saison à Abou Dhabi d’une semaine au 12 décembre. Le calendrier demeure à 23 courses, un sommet jamais vu.

Martin Pakula, le ministre du Tourisme et des évènements majeurs du gouvernement de l’État de Victoria qui soutient la course de Melbourne, a révélé que c’était une décision sensée qui pourrait potentiellement impliquer la présence des amateurs internationaux-si les frontières de l’Australie rouvraient à temps.

« C’est la bonne décision et nous remercions la direction de la Formule 1 pour sa coopération dans l’établissement d’un nouveau calendrier, a-t-il déclaré. Le Grand Prix d’Australie de Formule 1 est l’un des plus grands évènements au monde et nous veillerons à ce qu’il puisse se dérouler en toute sécurité et avec succès en novembre. »

La pandémie perturbe la saison de F1 pour une deuxième année. La course de l’année dernière en Australie a été annulée lorsqu’un membre d’une équipe a été testé positif pour le coronavirus. Les spectateurs se préparaient à entrer sur le circuit pour les essais du vendredi lorsque les organisateurs ont annoncé l’annulation.

Cela a déclenché une cascade de reports et d’annulations, ce qui signifie que la saison 2020 remaniée n’a commencé qu’en juillet. Il y avait un calendrier condensé de 17 courses jusqu’en décembre avec toutes les courses en Europe ou au Moyen-Orient.