(Darlington) La série NASCAR est de retour, dénuée d’amateurs, de survols aériens et de toute trace de mercantilisme. Le circuit de Darlington a ouvert ses portes septuagénaires, dimanche, permettant ainsi aux moteurs de stock-car de vrombir de nouveau et de relancer le flux de revenus.

Jenna Fryer
Associated Press

Il était toutefois évident que la course de dimanche, dont le départ est prévu pour 15 h 30, était différente à cause du peu de circulation automobile le long de la route à quatre voies située aux abords du complexe de Darlington.

Par ailleurs, cette reprise de la saison aurait pu être plus joyeuse pour Kyle Busch, dont la voiture a échoué deux inspections, le refoulant à l’arrière de la grille de départ.

Le retour de NASCAR a commencé en matinée avec l’entrée des équipes à des heures d’arrivée prédéterminées. Un poste de contrôle a permis au personnel préapprouvé d’accéder à l’intérieur, après des tests de dépistage de la santé, incluant la prise de la température corporelle à l’aide d’un appareil placé sur le front des personnes se présentant au poste.

L’organisation a choisi Darlington, la plus ancienne de ses pistes sur le circuit de la Coupe NASCAR, comme étant l’endroit le plus sûr pour relancer la saison après le report de huit courses et une inactivité de dix semaines.

Confrontés à un désastre financier si des courses en direct n’étaient pas présentées à la télévision nationale, les dirigeants de NASCAR ont obtenu l’approbation de leur plan sanitaire des autorités de la Caroline du Sud et de la Caroline du Nord, et dévoilé un ambitieux calendrier révisé.

La course de dimanche sera la première de 20 qui seront présentées dans sept États du Sud du pays d’ici le 21 juin. Par ailleurs, tous les yeux seront tournés vers NASCAR et ses protocoles de sécurité. Des représentants de la série IndyCar et des Panthers de la Caroline, de la NFL, entre autres, devaient observer le processus de dépistage mis en place dimanche.

PHOTO BRYNN ANDERSON, AP

Un membre de l'équipe du pilote Matt DiBenedetto avant le début de la course baptisée « The Real Heroes 400 »

Ce premier rendez-vous a été surnommé « The Real Heroes 400 » et est dédié aux travailleurs du réseau de la santé qui combattent la pandémie de coronavirus. Les noms de travailleurs de la santé de partout au pays ont remplacé ceux des pilotes au-dessus de la porte de chacun des 40 bolides. Les travailleurs de la santé vont donner la directive de démarrer les moteurs.

« Ces héros vont confirmer que NASCAR est de retour, avec ces compétitions de grande intensité et ses courses côte-à-côte qui ont manqué à chacun de nous », a déclaré le président de NASCAR, Steve Phelps, dans une lettre aux amateurs rendue publique dimanche matin.

« Nos pilotes, nos équipes de courses et nos officiels attendent impatiemment l’opportunité de retourner sur la piste, et nous voulons vous assurer que nous prenons ce retour à la course très sérieusement. »

Le circuit de Darlington sera le théâtre de trois courses en quatre jours. Son président, Kerry Tharp, s’est dit abasourdi par la rapidité avec laquelle tous les intervenants associés à NASCAR se sont réunis pour relancer le sport.

Environ 900 personnes ont reçu l’autorisation de se trouver à l’intérieur des portes et chacune d’entre elles est considérée comme essentielle.

Les équipes pourront compter 16 employés par bolide, incluant le pilote et le propriétaire. Toutefois, la plupart des pilotes devront laisser leur place, soit parce qu’ils sont âgés de plus de 65 ans et qu’ils courent de plus grands risques de contracter le nouveau virus, soit parce que leur rôle sur la piste n’est pas perçu comme essentiel à la compétition ou à la diffusion de l’évènement.

Les participants ne seront pas soumis à un test de dépistage de la COVID-19, mais feront l’objet de contrôles de leur température corporelle à leur arrivée à Darlington et à divers moments de la journée. Les pilotes doivent demeurer isolés jusqu’à ce qu’ils soient appelés à se rendre à leur bolide, et tout le monde, incluant les membres des équipes, doivent porter un masque. Il en va de même des pilotes, du moins jusqu’au moment où ils s’installent dans leur voiture.

« Bien que l’activité jusqu’au début de la course semblera différente, nos pilotes et équipages recommenceront à faire ce qu’ils font de mieux à partir du moment où le drapeau vert sera agité, a écrit Phelps. Nous savons que cette pandémie a eu un impact sur vous et sur la communauté dans laquelle vous vivez. NASCAR a toujours eu et aura toujours à cœur l’intérêt de ses passionnés amateurs et de la communauté de la course automobile à laquelle nous appartenons tout.

« Nous avons hâte au jour où nous pourrons accueillir des amateurs à la piste, mais d’ici là, la promesse que nous vous faisons demeure la même : présenter la meilleure course et la meilleure expérience possible chaque fois que nous arrivons en piste. »