(Daytona Beach) Des averses inattendues dimanche ont forcé les organisateurs du Daytona 500 à reporter l’événement à lundi après-midi.

Associated Press

La pluie a fait son apparition sur le circuit quelques instants après que Donald Trump eut fait de l’œil à la série NASCAR et à ses partisans en devenant le deuxième président américain de l’histoire à assister à la course.

Le départ a d’abord été retardé avant que la course ne soit carrément reportée au lendemain, à 16 h.

Le cortège présidentiel a effectué un tour d’honneur après qu’il eut déclaré à la foule que les pilotes et leurs équipes étaient présents « pour la pure gloire américaine ».

Après avoir récité le traditionnel « Messieurs, allumez vos moteurs », Trump a sauté dans sa limousine noire pour un tour d’honneur sur le Daytona International Speedway. Il avait déclaré à la blague un peu plus tôt sur les ondes du réseau américain Fox que puisqu’il est président, il ne peut conduire sa propre voiture.

« Mais je vais sauter dans l’une de ces voitures et je vais tenter de participer à cette course, si possible. J’adore l’idée », a-t-il dit.

Avant de faire son entrée sur le circuit, Trump a survolé les milliers de spectateurs présents au Daytona International Speedway à bord de l’avion présidentiel’Air Force One’. Il s’est ensuite présenté en piste en compagnie de son cortège, sous les acclamations de la foule. Le cortège a parcouru environ le quart de la piste avant de s’arrêter dans une zone aménagée devant les gradins principaux.

Le président George W. Bush avait aussi assisté à la course, alors qu’il était en campagne de réélection.