George Russell est considéré comme l’un des plus beaux espoirs de la Formule 1 par Lewis Hamilton, et il aura l’opportunité de démontrer l’ampleur de son talent au volant de la Mercedes du septuple champion du monde dimanche au Grand Prix de Sakhir, au Bahreïn.

Jérôme Pugmire
Associated Press

L’écurie allemande lui a offert le volant de Hamilton après que le Britannique a reçu un diagnostic positif à la COVID-19, lundi. Hamilton, qui est déjà assuré du championnat du monde de 2020, s’est placé en quarantaine préventive pour 10 jours et pourrait aussi rater le Grand Prix d’Abou Dabi, le dernier de la saison, le week-end suivant.

Passer d’une Williams à la meilleure voiture

Russell court normalement pour l’écurie Williams, habituée aux dernières places.

« L’offre de Mercedes m’a vraiment touché, car des efforts gigantesques ont été déployés afin que cette entente puisse se concrétiser, a confié Russell en conférence de presse jeudi. Je ne me mettrai pas de pression supplémentaire sur les épaules. Aucune cible ni aucun objectif n’ont été identifiés par Mercedes. »

Russell a appris de manière plutôt inhabituelle de la bouche du directeur de Mercedes Toto Wolff qu’il obtiendra l’opportunité de piloter la voiture de Hamilton.

« J’ai reçu un appel de Toto vers 2 h, en pleine nuit. J’étais dans la salle de bain, ce qui a rendu ça encore plus étrange, a confié le principal intéressé. Toto m’a dit :’Nous voulons que tu pilotes pour nous’. Je n’ai pas dormi de la nuit après ça. J’ai reçu 64 appels le lendemain. »

Grands pieds

Russell a ressenti un autre malaise : ses pieds sont plus grands que ceux de Hamilton, donc il devra plier ses orteils pour entrer ses pieds de pointure 11 dans les chaussures de pointure 10 du champion.

l y a deux semaines, Hamilton a encensé le pilote de 22 ans, même s’il n’a toujours pas inscrit de point de classement en 36 courses en carrière en F1-une situation qui serait attribuable à la faiblesse de la voiture Williams, et non à son manque de talent.

Il représente l’avenir de ce sport, a dit Hamilton. Il ne fait aucun doute qu’il a le potentiel pour devenir un champion du monde.

Lewis Hamilton

Il a d’ailleurs démontré qu’il était un pilote ultrarapide en dominant ses coéquipiers Nicholas Latifi et Robert Kubica 36-0 en qualifications au cours des deux dernières campagnes.

Mercedes le tient en haute estime puisqu’il a gravi les échelons de son programme de développement. De plus, des rumeurs ont circulé au sujet que Russell puisse remplacer le Finlandais Valtteri Bottas cette saison. Williams a cependant refusé de le libérer de son entente.

Dans sa Haas en feu, Grosjean a cru mourir

Il y aura un nouveau visage dans les paddocks puisque Pietro Fittipaldi remplacera Romain Grosjean, qui n’a subi que de légères brûlures aux mains lorsque sa voiture Haas a explosé à la suite d’un accident survenu au premier tour du Grand Prix de Bahreïn le week-end dernier.

Même s’il a été secoué par l’accident, Grosjean a dit qu’il est optimiste de pouvoir participer au Grand Prix d’Abou Dabi. La décision sera toutefois prise en partenariat avec l’équipe médicale de la FIA.

Grosjean a raconté jeudi son expérience alors qu’il était coincé dans l’habitacle de la Haas en flammes. Il a échoué à s’en extirper à deux reprises, et a vraiment cru qu’il allait mourir.

Je me suis rassis dans mon siège et j’ai vécu un moment étrange au cours duquel j’ai vu la mort approcher. Je me suis demandé quelle partie de mon corps brûlerait en premier, et si j’allais souffrir. Je venais d’encaisser un impact de 53 G, donc de toute évidence j’étais sonné.

Romain Grosjean

Le quadruple champion du monde de F1 Sebastian Vettel lui a rendu visite à l’hôpital, et ils ont discuté des enjeux de sécurité. La FIA a déclaré jeudi matin qu’elle enquêtera sur l’accident.

Grosjean a visité les paddocks de Sakhir jeudi, quatre jours seulement après l’accident spectaculaire qui a failli lui coûter la vie.

Les pilotes s’élanceront de nouveau sur le circuit international de Sakhir, mais sur une piste plus courte de 3,5 km qui ceinturera la piste traditionnelle de F1. La course de dimanche totalisera ainsi 87 tours, plutôt que 54.