(Montmelo) Le champion en titre de Formule 1 Lewis Hamilton a obtenu la 92e position de tête de sa carrière lors de la séance de qualifications en vue du Grand Prix d’Espagne, samedi, sous un soleil de plomb et une chaleur écrasante.

Associated Press

« C’est très difficile physiquement, et la piste est très rapide ici, a confié le Britannique. Nous avons des ennuis avec nos pneus, et quand vous nous voyez louvoyer en piste pendant notre tour préparatoire, c’est parce qu’on veut refroidir nos pneus. Je suis resté ici jusqu’à 22 h hier (vendredi) avec nos ingénieurs afin de déterminer où nous pourrions nous améliorer. »

Et ç’a porté ses fruits, parce que Hamilton a enregistré un chrono d’une minute et 15,584 secondes sur le circuit Catalunya et retranché 0,059 seconde au temps de son coéquipier chez Mercedes Valtteri Bottas. Il a également devancé le pilote Red Bull Max Verstappen par 0,708 seconde.

« J’ai éprouvé des ennuis dans le troisième secteur pendant toute la journée, a admis Bottas. C’est frustrant, mais j’essaierai d’atteindre le premier virage en premier [demain]. »

Mercedes a donc dominé les trois séances d’essais libres, ainsi que les qualifications. Verstappen a terminé troisième en chaque occasion.

« Nous pourrons nous approcher davantage d’elles [les Mercedes] pendant la course, a noté Verstappen. Je suis satisfait de la voiture; c’est difficile d’effectuer des dépassements ici, mais nous ferons tout pour réduire l’écart et rendre ça intéressant. »

Sergio Perez, qui est de retour au volant de sa Racing Point après avoir raté les deux dernières courses en raison d’un diagnostic positif à la COVID-19, s’est adjugé la quatrième place, tandis que son coéquipier, le Québécois Lance Stroll, a abouti au cinquième rang.

PHOTO ALEJANDRO GARCIA, AGENCE FRANCE-PRESSE

Lance Stroll s'élancera de la cinquième position.

« Il a fait chaud ! Nous, les Canadiens, ne sommes pas habitués à cette chaleur. Je préfère la neige !, s’est exclamé le pilote de Mont-Tremblant. Mon tour en Q3 était bon, mais je crois que j’ai perdu un dixième de seconde dans le virage no 10 — j’ai tout donné et la voiture était performante aujourd’hui. La gestion des pneus sera déterminante demain. »

Alexander Albon (Red Bull), Carlos Sainz fils (McLaren), Lando Norris (McLaren), Charles Leclerc (Ferrari) et Pierre Gasly (Alpha Tauri) ont complété le top 10, dans l’ordre.

Pour sa part, le pilote allemand Sebastian Vettel a de nouveau éprouvé des ennuis en dépit du fait que Ferrari lui a offert un nouveau châssis ce week-end. Il s’élancera de la 11e place sur la grille de départ.

Esteban Ocon, qui a heurté le muret de sécurité et endommagé l’avant de sa Renault lors de la troisième séance d’essais libres en matinée, a tout de même pu enregistrer le 15e temps.

De son côté, le Torontois Nicholas Latifi s’est contenté de la 19e position, derrière son coéquipier chez Williams George Russell. Le pilote Afla Romeo Antonio Giovinazzi a fini en queue de peloton.

« Nous avons réduit l’écart par rapport à hier [vendredi] après avoir effectué quelques changements importants, mais c’était de toute évidence insuffisant, a reconnu Latifi. Nous n’avions pas la voiture pour atteindre Q2, car la chaleur ne convient pas vraiment à notre voiture. »

La victoire de Verstappen dimanche dernier à Silverstone a mis un terme à la série de trois victoires de Hamilton, et de quatre de Mercedes. Le Néerlandais est également deuxième au classement des pilotes derrière Hamilton, après avoir dépassé Bottas.

Hamilton a remporté les trois derniers Grands Prix d’Espagne. Ceux-ci étaient toutefois présentés en mai, alors que la température était plus clémente pour les pneus, notamment.

— Avec La Presse Canadienne