(Montmeló) Le Mexicain Sergio Pérez s’est dit « heureux d’être de retour et finalement débarrassé du coronavirus » après son récent test négatif. Il a été autorisé à réintégrer jeudi le paddock de la F1 pour participer au Grand Prix d’Espagne.

Agence France-Presse

« Ça a été des jours difficiles », a raconté celui qui est resté en quarantaine dans un appartement de Milton Keynes, près du circuit anglais de Silverstone, après un test positif avant le GP de Grande-Bretagne début août.

PHOTO XPB IMAGES, AP

Sergio Perez lors d’une conférence de presse en marge du GP d’Espagne, qui doit être tenu dimanche.

« Je suis très chanceux de ne pas avoir eu de gros symptômes hormis quelques maux de tête, a-t-il poursuivi. J’ai aussi été vraiment fatigué quelques jours, mais c’est quelque chose qui arrive quand vous êtes à l’isolement. »

Le pilote de 30 ans est tout de même parvenu à s’entraîner pendant cette période « pour être en état de courir ». Après avoir manqué deux GP, il estime qu’il ne sera pas « à (son) meilleur » en Catalogne de vendredi à dimanche, mais que « ça ne devrait pas poser problème ».

Il est allé voir sa mère au Mexique

Interrogé sur les risques pris en allant voir sa mère au Mexique en avion privé pendant la dizaine de jours entre les GP de Hongrie et de Grande-Bretagne, Pérez a assuré avoir pris « des précautions extrêmes ».  

Je pense que j’ai juste été malchanceux, a-t-il insisté. Je n’ai rien fait qui diffère du reste du paddock. Je n’en suis pas responsable.

Sergio Pérez

Une opinion partagée par le Français Pierre Gasly (AlphaTauri), pour qui « Sergio a été très prudent, comme tout le monde. […]

Son cas montre que le risque zéro n’existe pas et qu’il faut être très prudent.

Pierre Gasly

Dans la matinée, Racing Point avait annoncé sur Twitter que « le test COVID-19 de @SChecoPerez (était) négatif. La FIA (Fédération internationale de l’automobile, NDLR) a confirmé que Checo peut réintégrer le paddock de la F1 et qu’il participera à la course avec l’équipe ce week-end », écrivait l’écurie britannique.  

Pérez a manqué le GP de Grande-Bretagne et celui des 70 ans de la F1, sur le même circuit de Silverstone, la semaine suivante. Il a été remplacé par l’Allemand Nico Hülkenberg.

On a également appris jeudi qu’un pilote français de 22 ans, Gabriel Aubry, s’était révélé positif à la COVID-19 en amont des 6 heures de Spa-Francorchamps (Belgique), manche de reprise du Championnat du monde d’endurance (WEC) samedi.