(Silverstone) Le pilote Mercedes Lewis Hamilton a décroché la position de tête lors des qualifications en vue du Grand Prix de Formule 1 de Grande-Bretagne, samedi.

La Presse canadienne

Hamilton a enregistré un chrono de 1 min 24,303 s sur le circuit de Silverstone, nouveau record de piste. Il s’agissait de sa 91e position de tête en carrière, et il n’a besoin que de cinq victoires supplémentaires pour rejoindre Michael Schumacher, meneur de tous les temps avec 91 victoires.

Hamilton convoite également un septième championnat du monde, ce qui lui permettrait d’égaler le record de Schumacher.

« Cette piste est formidable, s’est exclamé Hamilton. C’est comme s’il fallait jongler, alors qu’on se trouve sur une plateforme mobile. »

Le Britannique a devancé son coéquipier, Valtteri Bottas, qui convoitait sa deuxième position de tête consécutive en Grande-Bretagne, par 0,313 seconde, tandis que Max Verstappen, chez Red Bull, s’est adjugé la troisième place, à 1,022.

« Elles [les Mercedes] étaient tout simplement trop rapides, a confié Verstappen. Il faut accepter son sort et faire de son mieux. »

Charles Leclerc a offert une petite lueur d’espoir à Ferrari en signant le quatrième chrono, devant le pilote de McLaren Lando Norris. Ce dernier pourrait toutefois écoper d’une pénalité sur la grille après avoir omis de ralentir sous un drapeau jaune dans la deuxième portion de la séance de qualifications, à la suite d’une rare excursion hors-piste de Hamilton. Il a brièvement perdu le contrôle de sa voiture, avant de propulser du gravier sur la piste, ce qui a forcé les responsables de l’entretien à intervenir.

Quant au Québécois Lance Stroll, qui avait enregistré le meilleur temps à l’issue de la deuxième séance d’essais libres vendredi, il a terminé sixième, à 1,536 seconde de Hamilton.

PHOTO FRANK AUGSTEIN, ASSOCIATED PRESS

Lance Stroll

« Je crois que nous pourrons faire des progrès en travaillant sur la voiture au cours des prochaines heures, et que nous serons compétitifs pour la course », a déclaré Stroll dans un communiqué. « Nous pourrons de toute évidence lutter pour obtenir de nombreux points demain. »

Sebastian Vettel, qui a éprouvé des ennuis de sous-virage avec sa Ferrari et qui a failli être victime d’un accident vers la fin de Q3, s’est adjugé la 10e position sur la grille.

L’autre pilote Racing Point, Nico Hülkenberg, qui a remplacé au pied levé le Mexicain Sergio Pérez après qu’il eut reçu un diagnostic positif à la COVID-19 jeudi, s’élancera de la 13e place sur la grille de départ dimanche.

Le pilote George Russell, chez Williams, a réalisé le 15e temps, mais les commissaires de piste lui ont infligé une pénalité de cinq places sur la grille pour avoir omis de ralentir suffisamment sous un drapeau jaune pendant la première portion des qualifications.

Ainsi, le Torontois Nicholas Latifi, qui a été victime d’une sortie de piste – sans véritable conséquence au volant de sa Williams – vers la fin de la première portion de la séance de qualifications, partira 19e.

PHOTO BRYN LENNON, ASSOCIATED PRESS

Nicholas Latifi

« C’est une simple erreur de pilotage, je n’ai pas d’excuse », a-t-il confié.

Hamilton entamera le Grand Prix de Grande-Bretagne dimanche à Silverstone dans le rôle du favori. Le vétéran, âgé de 35 ans, y convoitera une septième victoire en carrière, mais une première à huis clos – les partisans seront absents en raison de la pandémie de coronavirus.

« Ça ne ressemble pas au Grand Prix de Grande-Bretagne, pour être franc », a dit Christian Horner, directeur de Red Bull. « L’ambiance n’est carrément pas là. »

Le Grand Prix de Grande-Bretagne sera la quatrième course au calendrier 2020, qui devait initialement se mettre en branle en mars. Tous les pilotes seront de retour à Silverstone la fin de semaine prochaine, dans le cadre du Grand Prix soulignant le 70e anniversaire de la F1.

Mercedes a remporté les trois premières courses. Bottas a gagné la première en Autriche, tandis que Hamilton a remporté les deux suivantes en Autriche et en Hongrie.

Avec l’Associated Press