(Montréal) Alors que la valse des pilotes en vue de la saison 2021 est bien entreprise depuis quelques semaines, le directeur de Racing Point n’a rien fait, vendredi, pour confirmer le volant du Québécois Lance Stroll avec l’équipe la saison prochaine.

Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse canadienne

Dans un entretien diffusé par courriel par l’équipe, dont les quartiers généraux sont situés à Silverstone, en Angleterre, Otmar Szafnauer a refusé de confirmer le tandem qui portera les couleurs de l’équipe Aston Martin.

Rappelons que Racing Point deviendra Aston Martin la saison prochaine, à la suite du rachat du manufacturier britannique de voitures de luxe par le groupe d’hommes d’affaires dirigé par le milliardaire québécois Lawrence Stroll, qui est également propriétaire de l’écurie de Formule 1. Ainsi, il ne fait aucun doute qu’Aston Martin — qui a déjà agi à titre de commanditaire chez Red Bull — voudra créer un coup d’éclat pour souligner son entrée officielle en F1 en 2021.

D’ailleurs, le site internet F1.com rapporte une rumeur selon laquelle Sebastian Vettel, qui quittera Ferrari à la fin de la saison, pourrait aboutir chez Aston Martin. « L’équipe est considérée comme une destination potentielle, bien que négligée, pour Vettel », pouvait-on lire.

« Les dernières semaines ont été intéressantes sur le marché des pilotes, avec quelques mouvements qui ont défrayé les manchettes des journaux. Je suis sûr que ç’a rallumé l’intérêt des partisans et gardé les journalistes occupés — mais de notre point de vue, c’est le nom au-dessus de la porte de l’usine qui est important, et non l’identité des pilotes dans les voitures », a déclaré Szafnauer, sans détour.

Puisque le Mexicain Sergio Perez a ratifié en août 2019 une entente de trois ans avec Racing Point qui arrivera à échéance à l’issue de la saison 2022, c’est donc dire que c’est l’avenir de Stroll avec l’équipe qui apparaît incertain.

D’ailleurs, dans un récent échange de courriels entre La Presse canadienne et Racing Point visant à savoir si Stroll sera avec l’équipe la saison prochaine, un porte-parole de l’équipe s’était limité à dire que « la seule déclaration par communiqué de presse (lors de l’embauche de Stroll) pour la saison 2019 était qu’il était sous contrat à long terme ».

Il a également mentionné que « Lance s’est engagé envers l’équipe dans le cadre d’un accord à long terme ».

Quant au pilote âgé de 21 ans de Mont-Tremblant, qui entamera sa quatrième campagne en F1 le 5 juillet au Grand Prix d’Autriche, il n’a toujours pas accordé d’entrevue depuis le début de la pandémie de coronavirus. En 62 courses en carrière en F1, il n’a signé qu’un seul podium — une troisième place au Grand Prix d’Azerbaïdjan avec Williams en 2017.

Ces dernières semaines, la’Scuderia’a indiqué que ce sera l’Espagnol Carlos Sainz fils qui remplacera Vettel aux côtés de Charles Leclerc. Pour sa part, Daniel Ricciardo délaissera Renault pour se joindre à McLaren.

Plusieurs bons volants sont encore disponibles en vue de la saison 2021, et à ce sujet il sera intéressant de voir ce que fera Mercedes au cours des prochains mois, puisque les ententes de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas arriveront à échéance à la fin de la présente campagne.

Des essais privés chez Mercedes et Ferrari

Entre-temps, le son des moteurs de F1 recommencera à rugir dès la semaine prochaine en Europe.

Mercedes fera tourner ses voitures de 2018 sur le circuit de Silverstone, et l’écurie allemande a même précisé que Bottas sera derrière le volant mardi, suivi du champion du monde en titre, Hamilton, le lendemain.

Formula1.com a également appris que Ferrari effectuera des tests pour permettre à Leclerc et à Vettel de s’échauffer en prévision du Grand Prix d’Autriche, qui aura lieu dans moins d’un mois. La date et le lieu de ces essais privés n’ont toutefois pas été précisés par l’équipe italienne.

Les équipes n’ont pas fait tourner leurs voitures depuis les essais hivernaux de Barcelone à la fin du mois de février, à cause de la pandémie de coronavirus.

Toutes les équipes s’étaient rendues à Melbourne pour le début de la saison au Grand Prix d’Australie en mars. La course a toutefois été annulée juste avant le début des premiers essais libres à cause de la pandémie de coronavirus.