Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) a terminé la saison de F1, qui l’a vu s’offrir son sixième titre mondial, en gagnant depuis la pole et avec une avance très confortable le Grand Prix d’Abou Dabi, dimanche.

Agence France-Presse

Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) et le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari), qui le suivaient sur la grille, l’accompagnent sur le podium provisoire. Mais ce dernier fait l’objet d’une enquête des commissaires de course car le volume d’essence dans sa voiture avant le Grand Prix ne correspondait pas à celui-ci annoncé par son écurie.

Un représentant de la Scuderia devait être entendu à 19 h 45 locales (10 h 45 HE).

Remonté depuis la dernière position sur la grille suite à une pénalité pour deux changements de moteur au-delà du quota autorisé par saison, le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) est 4e.

Suivent l’Allemand Sebastian Vettel (Ferrari), 4e sur la grille mais dont l’un des deux arrêts aux stands s’est anormalement prolongé à cause de difficultés pour fixer une roue, et le Thaïlandais Alexander Albon (Red Bull).

Le Mexicain Sergio Pérez (Racing Point) est le premier du reste, derrière les trois « top teams ». Le Britannique Lando Norris (McLaren), le Russe Daniil Kvyat (Toro Rosso) et l’Espagnol Carlos Sainz Jr (McLaren) complètent le top 10.

PHOTO LUCA BRUNO, ASSOCIATED PRESS

Le point du meilleur tour revient à Hamilton, qui a remporté la course - la 11e cette saison - avec 16 secondes d’avance.

L’Allemand Nico Hülkenberg (Renault) et le Polonais Robert Kubica (Williams), qui seront sans volant en 2020, sont respectivement 12e et 19e et dernier.

Le Canadien Lance Stroll (Racing Point) a abandonné.