Ferrari a porté une attention particulière à l'aérodynamisme de sa nouvelle voiture de Formule 1 afin de tenter de garder le rythme soutenu de Mercedes en Championnat du monde.En présentant le modèle SF71H jeudi, le directeur technique de la marque italienne, Mattia Binotto, a indiqué que les principales différences avec la voiture de 2017 sont un empattement un peu plus allongé, des prises d'air latérales plus agressives et une carrosserie très étroite.

AGENCE FRANCE-PRESSE

La voiture est également équipée du halo protecteur requis en vue de la nouvelle saison.

Le pilote Ferrari Sebastian Vettel a déclaré: «Nous avons bien hâte de la conduire en piste afin de voir comment elle réagit. (...) Cette voiture est une grande amélioration par rapport à celle de l'an dernier.»

Encore plus de rouge, presque plus de blanc

La livrée de la SF71-H a quelque peu évolué par rapport à sa devancière puisque le rouge est légèrement plus foncé et davantage présent au détriment du blanc qui a quasiment disparu.

Le halo, nouveau dispositif de sécurité du cockpit très critiqué par de nombreux fans et la majorité des équipes, est également peint en rouge et orné d'un cheval cabré, en attendant peut-être l'ajout de commanditaires.

Maintenu dans ses fonctions malgré une deuxième partie de saison 2017 difficile, le directeur général de Ferrari Maurizio Arrivabene, a fait part de sa fierté et de sa confiance lors d'une cérémonie organisée à Maranello.

«Cette voiture est fabriquée en Italie, ici, dans cette usine: elle représente l'excellence de notre pays», a-t-il assuré. «Jusqu'à ces dernières heures, tout le monde a travaillé très dur pour perfectionner le moindre de détail de cette voiture, afin qu'elle soit la meilleure possible».

Deuxième en 2017, la Scuderia aura une nouvelle fois fort affaire en 2018 face à Mercedes, quadruple champion en titre. «Nous en sommes capables, j'en suis sûr», a affirmé Arrivabene, en poste depuis novembre 2014.

Ferrari n'a plus remporté le titre des constructeurs depuis 2008 et celui des pilotes depuis 2007, avec Kimi Raïkkönen. Pour la quatrième année consécutive, le Finlandais de 38 ans sera l'équipier du quadruple champion du monde allemand, Sebastian Vettel, de huit ans son cadet.

La première occasion pour la SF71H de se mesurer aux Mercedes sera lors des essais de la semaine prochaine, à Montmelo, en Espagne.