Bernie Ecclestone a annoncé aujourd'hui qu'il n'est plus le patron de la F1 et qu'il est remplacé par Chase Carey, le dirigeant désigné par Liberty Media, nouveau propriétaire de Formula One Management.

La Presse, PC

«J'ai été congédié aujourd'hui» a dit M. Ecclestone dans une interview au magazine allemand Auto Motor und Sport.  

Le Napoléon de la course automobile, au GP d'Autriche le 2 juillet 2016. Photo : AFP

Président d'honneur

«C'est officiel. Je ne suis plus le patron de l'entreprise, mon poste appartient désormais à Chase Carey, a indiqué Ecclestone au magazine.

Mercredi dernier, le Conseil mondial de l'automobile avait approuvé la vente de la Formule 1 à Liberty Media pour 4,4 milliards $ US.

Liberty Media Corps est contrôlé par le magnat de 75 ans John Malone et investit dans le monde du sport et du divertissement. La vente, annoncée en septembre, met fin à des années d'incertitudes sur la propriété de la série phare des courses automobiles.

À l'origine, Liberty Media avait demandé à Ecclestone, âgé de 86 ans, de rester à son poste pendant trois ans, afin de permettre la transition avec Carey, un Américain qui a déjà dirigé la 21st Century Fox. Apparemment, le groupe américain a changé d'avis.

M. Ecclestone est intimement lié à l'histoire et au succès de la Formule 1 était chargé de la promotion, de la diffusion et du management de ce circuit mondial de course automobile.

«Fier de la compagnie que j'ai bâtie»

«Je suis fier de la compagnie que j'ai bâtie durant les 40 dernières années et de tout ce que j'ai accompli avec la Formule 1. Je tiens à remercier tous les promoteurs, équipes, commanditaire et télédiffuseurs avec qui j'ai travaillé. Je suis très heureux que la compagnie ait été acquise par Liberty Media et qu'elle ait l'intention d'investir dans l'avenir de la F1. Je suis certain que Chase Carey accomplira ses fonctions dans l'intérêt de notre sport», a dit M. Ecclestone dans un communiqué diffusé par Liberty Media.

Le changement à la tête de la F1 devait être officiellement annoncé demain, mais M. Ecclestone --qui avait dit récemment qu'il déciderait lui-même de son avenir-- a au moins décidé de faire l'annonce lui-même dans l'entrevue accordée à Auto Motor und Sport.

Retour de Ross Brawn

Liberty Media a aussi annoncé que Ross Brawn sortira de sa retraite et deviendra directeur général, du côté technique, en soutien à Chase Carey, qui se concentrera ainsi sur le développement des affaires.

Cet ingénieur anglais a été directeur technique des écuries Benetton, Ferrari et Honda. Au début de 2009, il a acheté l'écurie Honda, l'a rebaptisée Brawn GP1, et l'a menée au double championnat du monde (écurie et pilote --avec Jenson Button) avant de la vendre à Mercedes. Il a dirigé Mercedes AMG de 2010 à 2013 avant de prendre sa retraite. 

Quant au nouveau grand patron de la F1, il a déclaré : «Je suis excité d'assumer les fonctions additionnelles de PDG. La F1 a un immense potentiel et de multiples occasions non exploitées. (...) Nous travaillerons avec tous nos partenaires pour améliorer l'expérience de la course et ajouter de nouvelles dimensions à notre notre sport. Nous avons hâte de partager nos projets en temps et lieu.»

«J'aimerais remercier Bernie pour son leadership au fil des décennies. C'est grâce à lui et à l'équipe talentueuse qu'il a dirigée que notre sport est ce qu'il est aujourd'hui. Il fera toujours partie de la famille de la F1. Son nouveau rôle de président d'honneur reconnaît sa formidable contribution à notre sport et je suis reconnaissant des conseils qu'il continuera de donner (...)»

 

Ross Brawn, en 2009. Photo: AP