Les deux frères ennemis de la F1 vont courir l'un contre l'autre au sein de la même équipe durant au moins deux autres saisons. L'Allemand Nico Rosberg a prolongé son contrat avec Mercedes-AMG de deux ans, jusqu'à la fin de la saison 2018.

Publié le 22 juill. 2016
AFP, La Presse

Rosberg et Lewis Hamilton, dont le duel depuis 2014 anime la plupart des GP de F1, sont désormais tous les deux sous contrat jusqu'à fin 2018.

«C'est fait!», a sobrement annoncé l'écurie dirigée par Toto Wolff et Niki Lauda sur les réseaux sociaux, avec à l'appui une photo et une vidéo de Rosberg le pouce levé, l'air très satisfait.

«Nico est un élément central de notre équipe depuis son retour en F1 en 2010 et il a joué un rôle crucial dans nos succès», explique l'équipe double championne du monde en titre dans un communiqué diffusé vendredi matin avant les premiers essais libres du Grand Prix de Hongrie.

De Manama aux Panama Papers

Le contrat actuel de Rosberg, signé en décembre 2015, avait fait sourciller au tout début de la saison.

Le lendemain de sa victoire au GP de Bahreïn, au circuit de Manama, Rosberg s'était retrouvé au centre du scandale des Panama Papers, une fuite géante de documents secrets détaillant de nombreuses transactions offshore internationales. 

Les médias allemands avaient révélé que l'ancien contrat entre Rosberg et Mercedes-AMG figure dans les Panama papers, les documents provenant du cabinet panaméen Mossack Fonseca. Ce cabinet d'avocats fiscalistes est l'épicentre d'un vaste scandale d'évasion fiscale.

Rosberg et Mercedes avaient refusé de commenter l'affaire.

À l'époque, Rosberg avait fait savoir par son avocat que cette affaire relevait de ses affaires privées.

AFP, Rodrigo Arangua

L'enseigne de la firme Mossack Fonseca, épicentre d'un vaste scandale d'évasion fiscale au Panama. Photo: AFP

La table est mise pour les trois grandes écuries en 2017

Rosberg mène actuellement le Championnat du monde, avec un point d'avance sur son coéquipier Lewis Hamilton, sacré en 2014 et 2015 avec l'écurie allemande. Il a déjà remporté 19 GP depuis celui de Chine en 2012, tous chez Mercedes, et signé 25 pole positions.

Les trois écuries de pointe, Mercedes-AMG, Red Bull et Ferrari, sont désormais complètes pour la saison prochaine, avec des effectifs inchangés. Les seules écuries importantes où il pourrait y avoir des changements significatifs sont McLaren, Williams et Renault dont la plupart des pilotes sont en fin de contrat, sauf Fernando Alonso chez McLaren.