(New York) Trois Américains sont poursuivis en justice pour des fraudes aux paris sportifs, avec la complicité présumée d’un basketteur professionnel de la NBA lors de deux matchs cette année, a indiqué jeudi le parquet fédéral de New York.

La ligue professionnelle nord-américaine de basket NBA avait annoncé en avril avoir suspendu à vie le joueur Jontay Porter, des Toronto Raptors, pour des paris sportifs truqués.

Le nom de ce joueur américain de 24 ans est caviardé sur l’acte d’accusation du parquet fédéral de Brooklyn, l’arrondissement de l’est de New York, mais il ne fait aucun doute qu’il s’agit de Jontay Porter selon la presse spécialisée et une source judiciaire.  

L’AFP l’a confirmé en croisant les informations de la justice sur ces paris truqués, les statistiques de jeu et l’enquête interne de la NBA à propos des matchs du 26 janvier et du 20 mars.

Avec la complicité de ce joueur, les Américains « Timothy McCormack, Mahmud Mollah et Long Phi Pham, alias “Bruce”, et d’autres, ont comploté en toute connaissance de cause pour concevoir un plan visant à tromper et à frauder une officine de paris sportifs en ligne », selon la justice américaine, citant l’enquête de la police fédérale (FBI).

D’après les enquêteurs, les trois hommes ont parié et gagné des dizaines de milliers de dollars – l’un d’eux a même empoché 1,12 million selon la justice – en sachant à l’avance que le joueur de la NBA demanderait à quitter le terrain pour raisons de santé alors qu’il était en forme lors de matchs précédents.

Le FBI, alerté par les sociétés de paris en ligne, a analysé les messages et mouvements d’argent entre parieurs sur leurs téléphones portables.

Timothy McCormack et Mahmud Mollah ont été inculpés jeudi, libérés sous caution, tandis que Long Phi Pham avait été arrêté lundi à l’aéroport JFK de New York en partance pour l’Australie avec une somme d’argent liquide.

Jontay Porter est un joueur modeste de la NBA, avec seulement 37 matchs entre les saisons 2020-2021 et 2023-2024. Il est le frère cadet de Michael Porter Jr., joueur important du champion en titre Denver.

La NBA lui reproche d’avoir participé à une dizaine de paris truqués.

« Il n’y a rien de plus important que de protéger l’intégrité de la compétition NBA pour les fans, les équipes et tous ceux associés à notre sport », avait tonné en avril Adam Silver, le patron de la ligue, en bannissant à vie le basketteur.

Aux États-Unis, une majorité d’États ont légalisé les paris sportifs depuis une décision de la Cour suprême en 2018.