(Boston) Stephen Curry a inscrit 43 points et les Warriors de Golden State ont défait les Celtics de Boston 107-97, vendredi, égalant ainsi la finale de la NBA à deux victoires de chaque côté.

Publié le 11 juin
Associated Press

Curry a livré une soirée de sept en 14 pour les tirs de trois points.

Klay Thompson a ajouté 18 points, le Canadien Andrew Wiggins 17 et Jordan Poole 14.

Draymond Green a été limité à deux points, mais il a fourni neuf rebonds, huit passes et quatre vols.

Wiggins a capté 16 rebonds, Kevon Looney 11 et Curry 10.

Chez les Celtics, Jayson Tatum, Jaylen Brown et Marcus Smart ont récolté 23, 21 et 18 points, respectivement.

Tatum a été quatre en huit pour les tirs de trois points.

Le réserviste Derrick White a apporté le vaillant total de 16 points, dont une fiche de trois en cinq pour les tirs au long cours.

Le cinquième match sera présenté lundi soir, à San Francisco.

Un tir de trois points de Thompson a donné à Golden State un coussin de 95-94, avec 4:26 au cadran.

Curry a vite enchaîné avec un long tir de deux points, après avoir joué de vitesse et d’agilité pour se défaire du centre Robert Williams.

Curry a resserré l’étau avec une frappe de trois points avec 1:42 à disputer, pour un score de 100-94.

« Ce gars-là a du cœur, c’est incroyable, a dit Thompson. On prend des fois pour acquis tout ce qu’il accomplit, comment il nous transporte sur son dos. Nous devons en faire davantage pour l’aider lundi. »

Al Horford a donné un certain espoir à la foule avec un tir de trois points, mais Looney a ajouté un panier et Brown a commis un revirement.

« Nous avons pris le chemin plus difficile pour arriver ici, a dit l’entraîneur des Celtics Ime Udoka, dont l’équipe a été dans l’impasse 2-2 lors des deux séries précédentes. Il faut réemprunter la même voie. Nous savons que nous pouvons reprendre le contrôle. Nous l’avons déjà fait. »

Golden State a conclu le match avec une poussée de 17-3.

« Stephen n’allait pas nous laisser perdre, a dit Green. Je le voyais dans sa gestuelle des derniers jours, qu’il jouerait avec ce genre d’intensité. »

Plus tôt vendredi, Associated Press a rapporté que les Hornets de Charlotte vont confier les rênes de l’équipe à Kenny Atkinson, l’un des adjoints de Steve Kerr, l’entraîneur des Warriors.

Une source au courant du dossier s’est confiée de façon anonyme, car Atkinson n’a pas encore signé de contrat.

Âgé de 55 ans, Atkinson a montré une fiche de 118-190 en près de quatre saisons à la barre des Nets de Brooklyn, à compter de 2016-17.

Le club était alors en reconstruction.

Un autre adjoint de Kerr, Mike Brown, a été embauché comme entraîneur-chef des Kings de Sacramento.

Seul le Jazz de l’Utah est encore à la recherche d’un pilote, suite au récent départ de Quin Snyder.

Charlotte n’a pas atteint les séries depuis 2016.

Le club a été lessivé deux ans de suite au tournoi de qualification, ce qui a coûté son poste à James Borrego.

Le joueur étoile LaMelo Ball est la pièce maîtresse, entouré notamment de Terry Rozier, Miles Bridges et Gordon Hayward. Ce dernier a souvent été à l’écart en raison de blessures, par contre.