Ce sont les huit équipes les mieux classées qui ont remporté leurs séries de premier tour, dans la NBA. Aucune formation n’a causé la surprise. À l’occasion du deuxième tour qui s’amorce ce dimanche, voici un aperçu des duels au programme.

Publié le 1er mai
William Thériault
William Thériault La Presse

Association de l’Est

Heat (1) contre 76ers (4)

Les dernières minutes du match no 6 entre les 76ers et les Raptors au premier tour auront une incidence importante sur le déroulement de cette série. Alors que Philadelphie menait par 29 points avec quatre minutes à jouer, le centre vedette Joel Embiid était toujours sur le terrain. Il a reçu un coup accidentel de Pascal Siakam au visage qui lui a valu une fracture de l’orbite de l’œil droit et une commotion cérébrale légère.

L’usage veut pourtant que les joueurs étoiles soient retirés du jeu dans ce genre de situation, justement pour éviter les blessures. L’entraîneur Doc Rivers risque de s’en mordre les doigts si Philly se fait rapidement montrer la porte de sortie par le Heat.

De l’autre côté, Miami, qui a aisément écarté les Hawks d’Atlanta en cinq rencontres, est aussi touché par les blessures. De fait, Jimmy Butler et Kyle Lowry ont dû s’absenter du match no 5 contre Atlanta. Leur présence sera cruciale si les hommes d’Erik Spoelstra désirent se qualifier pour la finale de l’Est. Ils demeurent les favoris dans cette série : pour perdre, il faudrait que James Harden, Tyrese Maxey et Embiid jouent à leur maximum chez les Sixers.

Celtics (2) contre Bucks (3)

Il s’agit là d’un affrontement qui sera extrêmement intéressant à suivre. D’un côté, Boston possède la meilleure défense de la NBA depuis le 1er janvier, statistiquement parlant. L’arrière Marcus Smart a en outre été nommé joueur défensif de l’année. De l’autre, Milwaukee compte dans ses rangs le meilleur joueur de basketball sur la planète : Giannis Antetokounmpo. Ce n’est pas lui qui risque d’empocher le titre de joueur par excellence cette saison, mais c’est lui qui a conduit les Bucks à une conquête du championnat l’an dernier.

PHOTO MORRY GASH, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Giannis Antetokounmpo

La question, dans cette série, est toute simple : la défense des Celtics parviendra-t-elle à contenir un monstre de 29,9 points, 11,6 rebonds et 5,8 passes décisives en moyenne par match ? Qui plus est, un monstre qui a remporté le titre de la NBA de façon dominante la saison dernière ? Même si elle a terminé la campagne 2021-2022 avec une meilleure fiche que ses opposants, la troupe d’Ime Udoka n’est pas nécessairement perçue comme la favorite. Pourquoi ? C’est à elle que revient la responsabilité de déloger les champions en titre.

Association de l’Ouest

Suns (1) contre Mavericks (4)

Les favoris pour l’obtention du championnat de la NBA ont eu un peu plus de difficulté que prévu à éliminer les Pelicans (8) au premier tour. Une pincée de contre-performances et la blessure (légère) de l’arrière étoile Devin Booker en sont responsables, même si ce dernier est revenu au jeu au sixième et dernier match pour les Suns.

PHOTO GERALD HERBERT, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Les Suns, menés notamment par Devin Booker (à gauche), sont largement favoris dans leur série face aux Mavericks.

Chez les Mavericks, le meneur de jeu Jalen Brunson a sauvé les meubles avec près de 28 points de moyenne contre le Jazz (5), alors qu’il travaille plutôt comme titulaire de soutien pendant la saison. Brunson a élevé son jeu pendant l’absence du visage de la franchise, Luka Doncic, qui est revenu sur le terrain à partir de la quatrième partie.

Il serait étonnant que les Mavs, nouvellement entraînés par Jason Kidd, soient en mesure de vaincre une formation de 64 victoires qui compte sur le talent de Chris Paul, Devin Booker, DeAndre Ayton, Mikal Bridges, Cameron Payne, Cameron Johnson et Jae Crowder, pour ne nommer que ceux-ci.

Grizzlies (2) contre Warriors (3)

Cette série a le potentiel d’être la plus intéressante que le second tour des éliminatoires de la NBA ait à offrir. D’abord, les athlètes de Memphis sont menés par le jeune et sensationnel Ja Morant, nommé joueur s’étant le plus amélioré de la saison 2021-2022. La culture des Grizzlies les pousse à vouloir gagner plus que tout. En misant sur la combinaison de leur fougue et de leur jeunesse, les Desmond Bane, Dillon Brooks, Jaren Jackson Jr. de ce monde pourraient s’offrir un billet pour la finale de l’Ouest.

PHOTO BRAD REMPEL, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Ja Morant, des Grizzlies, célèbre après la victoire des siens dans leur série face aux Timberwolves du Minnesota.

Ensuite, les Warriors. Véritable dynastie dans le monde du basketball durant la deuxième moitié de la décennie 2010, Golden State revient en force avec une première bonne saison depuis 2019 : Steph Curry joue très bien, son coéquipier Klay Thompson est de retour, Draymond Green demeure une menace défensive, et le jeune Jordan Poole vient d’éclore au premier tour contre les Nuggets.

C’est un duel qui pourrait facilement aller des deux côtés, et peut-être même se rendre à la limite de sept matchs.

En savoir plus

  • 2011
    Dernière année où il n’y a eu aucun match no 7 lors du premier tour des séries éliminatoires. Tous les affrontements du premier tour en 2022 se sont décidés en six parties ou moins.
    Source : Archives de la NBA