(Washington) Milwaukee, champion en titre, et Golden State, de retour en phases finales après deux saisons ratées, se sont qualifiés mercredi pour le prochain tour des séries éliminatoires NBA, en remportant tous deux leur série du premier tour par quatre victoires à une.

Publié le 28 avril
Agence France-Presse

Les Bucks de Milwaukee ont dominé Chicago (116-100) à domicile grâce à 33 points de leur géant grec Giannis Antetokounmpo pour gagner le droit d’affronter en demi-finale de conférence les Celtics de Boston qui ont balayé les Nets de Brooklyn (4 victoires à 0).

Les Warriors de Golden State ont de leur côté battu Denver (102-98) sur leur terrain grâce à 30 points de leur leader Stephen Curry, remportant ainsi leur première série de séries éliminatoires depuis 2019, quand ils avaient perdu en finale contre Toronto.

Absente des phases finales les deux dernières saisons, l’équipe californienne, championne NBA en 2015, 2017 et 2018, défiera au prochain tour le vainqueur de la série entre Memphis et Minnesota, dans laquelle les Grizzlies mènent pour l’instant trois victoires à deux.

Les Warriors, qui menaient la série 3 à 0 avant de s’incliner dimanche dans le Colorado, ont dû batailler face à une équipe de Memphis une nouvelle fois portée par son « joker » serbe Nikola Jokic, qui a marqué 30 points.

Golden State avait toutefois plus d’atouts dans sa manche. Draymond Green a encore parfaitement dirigé la défense, tandis que Klay Thompson et Gary Payton II, tous deux auteurs de 15 points, ont ainsi parfaitement secondé Curry, pour prendre le dessus sur les Nuggets dans le dernier quart-temps remporté 32 à 20.

Giannis « hausse le ton »

« Vous avez pu voir lors des trois premiers quarts-temps que nous avions oublié comment plier un match », a déclaré le meilleur marqueur à trois points de l’histoire de la NBA, complètement remis de la blessure à une cheville qui l’avait arrêté un mois avant les séries éliminatoires.

« Les nerfs, l’énergie, la pression… Cela fait longtemps que nous n’avions pas ressenti tout ça. Nous savons encore comment le faire, mais nous avons dû batailler. Ça fait du bien de passer », a ajouté Curry, 34 ans.

À Milwaukee, Antetokounmpo avait, lui, décidé de « hausser le ton » et de « jouer dur » contre les Bulls qui n’ont pu que constater les dégâts.

Le Grec, élu deux fois meilleur joueur de la ligue (MVP) en 2019 et 2020, a réussi 11 de ses 15 tirs et pris également 9 rebonds.

« Parfois, quand vous menez de 15 ou 20 points, vous commencez à vous endormir et à vous relâcher, mais notre équipe a réussi à garder son calme, à continuer à jouer dur et prendre des tirs », s’est-il félicité.

La vedette des Bulls DeMar DeRozan n’a ainsi pu marquer que 11 points.

Le duel à venir contre les Celtics fait saliver Antetokounmpo.

« C’est du lourd, nous devons nous reposer, nous entraîner, travailler à la vidéo, prendre soin de notre corps et être prêts pour défier Boston », a-t-il déclaré.