(New York) Le joueur vedette des Knicks de New York Julius Randle a écopé une amende de 25 000 $ US, samedi, pour ce que la NBA a qualifié d’utilisation « choquante » de langage grossier lors d’entrevues.

Publié le 8 janvier
Associated Press

La NBA a cité l’utilisation de blasphèmes de la part de Randle lors d’entrevues avec les médias à la suite d’un entraînement tenu le 5 janvier et le lendemain, après une victoire face aux Celtics de Boston.

Cette amende survient après que la NBA eut envoyé le mois dernier une note aux équipes pour insister sur le fait que les entraîneurs et les joueurs devaient utiliser un langage approprié lors des conférences de presse ou des entrevues avec les médias.

Randle a fait un signe avec le pouce en bas envers les partisans à l’intérieur du Madison Square Garden, lors du match contre les Celtics. Les Knicks ont tiré de l’arrière par 25 points avant de remonter la pente et l’emporter. Randle a utilisé des blasphèmes en discutant de son geste après la rencontre.

Randle a expliqué ses actions dans une publication sur son compte Instagram, vendredi, reconnaissant qu’il aurait dû gérer les choses différemment.