(Miami) La NBA a connu une augmentation des taux de vaccination ces derniers jours en tenant compte des joueurs qui ont reçu au moins une des doses nécessaires, a déclaré jeudi une personne bien au fait de la situation.

Tim Reynolds Associated Press

Le taux à travers la ligue est désormais d’environ 95 %, en comptant ceux qui sont maintenant au moins dans le processus de vaccination, a révélé la source, qui a parlé à The Associated Press sous le couvert de l’anonymat parce que la NBA et l’Association des joueurs n’ont pas rendu les données publiques.

Sur la base d’un nombre approximatif de près de 600 joueurs dans la NBA actuellement au sein de différents camps d’entraînement — ce total diminuera à près de 500 lorsque la saison se mettra en branle le 19 octobre — le nombre de 95 % suggérerait qu’en moyenne un joueur par équipe n’est pas vacciné.

Plus tôt cette semaine, The Associated Press a rapporté que le taux de vaccination à travers la NBA était de 90 %.

Mardi, la NBA a donné aux équipes des protocoles provisoires de santé et de sécurité pour la saison, détaillant comment les joueurs qui n’ont pas reçu la vaccination COVID-19 seront testés beaucoup plus souvent que leurs collègues vaccinés et feront face à de nombreuses autres restrictions.

Parmi les règles pour les joueurs non vaccinés : ils ne pourront pas manger dans la même pièce avec des coéquipiers ou du personnel vaccinés, ils doivent avoir des casiers aussi loin que possible des joueurs vaccinés, et ils doivent rester masqués et à au moins six pieds de tous les autres participants à toute réunion d’équipe.

De plus, les joueurs non vaccinés seront « tenus de rester à leur domicile lorsqu’ils se trouvent dans la ville de leur équipe », selon ce qui était écrit dans l’ébauche des règlements, obtenue par The Associated Press.

Les joueurs non vaccinés devront également rester dans les hôtels de l’équipe lorsqu’ils seront sur la route. Dans les deux cas, il existe des exceptions autorisées limitées — comme aller faire l’épicerie, emmener les enfants à l’école, etc.

Près de la moitié des équipes de la ligue ont déclaré ces derniers jours qu’elles étaient déjà complètement vaccinées ou sur le point d’atteindre ce seuil. D’autres joueurs, comme Andrew Wiggins, des Warriors de Golden State, et Bradley Beal, des Wizards de Washington, ont mentionné qu’ils n’étaient toujours pas vaccinés.

Devin Booker, des Suns de Phoenix, n’a pas divulgué son statut vaccinal. Ce dernier a raté le début du camp après avoir été déclaré positif à la COVID-19. Kyrie Irving, des Nets de Brooklyn, n’a pas non plus révélé son statut, mais son absence à la journée des médias des Nets suggère qu’il n’est pas vacciné.

Les lois locales à San Francisco et à New York signifient que les joueurs des Warriors, des Nets et des Knicks devront être entièrement vaccinés contre la COVID-19 afin de jouer à domicile. Et si des joueurs comme Wiggins ou Irving ne peuvent pas jouer à domicile en raison de leur statut vaccinal, ils ne seront pas payés pour ces matchs, a exprimé la NBA, plus tôt cette semaine.

Le premier match préparatoire a lieu dimanche, alors que les Nets rendent visite aux Lakers de Los Angeles.