Le Montréalais Luguentz Dort a touché à plusieurs disciplines cet été, en vue de la saison de la NBA.

Jean-François Tremblay La Presse Canadienne

« J’ai fait un peu de tout, a dit le Québécois au bout du fil lundi, lors de la journée des médias dans le circuit Silver.

« J’ai fait un peu de boxe, de la lutte et du jiu-jitsu, en plus du soccer et du tennis. Pour le conditionnement, mais aussi pour le plaisir et l’énergie d’essayer d’autres sports.

« Au niveau basket, je veux être plus efficace, a ajouté Dort. à la veille du début des camps d’entraînement. Être plus un leader et un fabricant de jeux, tout en ayant un bon jeu de pieds. »

La saison dernière, le Thunder avait une fiche respectable après environ 40 matchs, avant une dégringolade causée entre autres par de nombreuses blessures.

Dort est confiant de voir l’équipe montrer de belles choses en 2021-2022.

« Juste le fait que tout le monde est en santé, ça va aider, a dit Dort. On est une équipe jeune et affamée, qui va être prête à rivaliser à tous les matchs. Gagne ou perd, on aura tout donné en luttant le plus fort qu’on peut. »

Élément important du jeune noyau du Thunder, l’athlète de Montréal-Nord a reçu le 27 août une médaille de l’Assemblée nationale, pour son engagement citoyen et ses réussites dans la NBA.

Deux jours plus tard, il a tenu un camp pour les jeunes à l’école Barthélémy-Vimont, dans Parc-Extension.

Dort a complété deux saisons avec Oklahoma City.

Il n’a pas été repêché en 2019. Mais peu après une longue et pénible soirée au repêchage, à Brooklyn, le Thunder lui a accordé une entente à deux volets, qui est devenue un contrat régulier.

Il a vite conquis ses nouveaux partisans avec son ardeur au travail, notamment en défense. Il est très souvent appelé à contrer le meilleur pointeur de l’adversaire.

Ce public sera d’ailleurs de retour au nouvellement rebaptisé Paycom Center, après une absence totale des supporters en 2020-2021.

« Ça va être “le fun” de rejouer devant des partisans, a confié Dort. Nos partisans sont passionnés. Non seulement ça va nous “booster”, mais ça va faire du bien à la communauté. »

En mai 2020, Dort, sur les médias sociaux, a encouragé les jeunes à respecter les directives du gouvernement, en lien à la pandémie.

Le mois suivant, avec Brookwood Elite, un programme dont il a fait partie, Dort a aidé à distribuer des chaussures et des repas à l’Hôpital général juif.

Dort a aussi signé, en juin 2020, un contrat de quatre ans au montant de 5,4 millions, selon ce qui a été rapporté.

Le joueur de 22 ans a également été reçu à l’émission Tout le monde en parle en octobre, cette année-là.

Lors de la première saison de Dort, OKC a atteint les séries et a durement lutté contre les Rockets au premier tour.

Lors du septième match, Dort avait la victoire au bout des doigts, mais James Harden a bloqué ce qui aurait pu être un tir de trois points triomphant.

Dort a tout de même cumulé 30 points dans ce match – un record de la NBA pour un 7 matchs chez un joueur de 21 ans ou moins.

À sa deuxième saison, Dort a fait passer sa moyenne de points par match de 6,8 à 14.

En mars, il a été nommé au sein de l’Équipe Monde des Étoiles montantes de la NBA.

Brio pour les tirs de trois points

Le 13 avril, Dort a établi un sommet personnel avec 42 points, en Utah.

Pour l’ensemble de la saison, il a mené le Thunder avec 113 tirs de trois points.

Du 10 au 22 janvier, il a affiché un taux de succès de 46 % pour les tirs de trois points, pendant une séquence de six matchs.

Du 18 mars au 18 avril, Dort a réussi 44 % de ses tirs au long cours, au fil de huit rencontres.

« Je travaille sur les tirs de trois points de façon très constante, a dit Dort. J’ai hâte de mettre ça en application cette saison. »

En avril et mai derniers, le Thunder a montré une fiche de 2-23, notamment en raison de l’absence de leur joueur vedette, l’Ontarien Shai-Gilgeous-Alexander. Il était blessé au pied droit.

Au début d’août, Gilgeous-Alexander a lui aussi accepté une entente à long terme avec le Thunder.

L’entraîneur-chef Mark Daigneault en est à sa deuxième saison en poste avec Oklahoma City.

Il a longtemps dirigé la filiale du club en G League avant d’occuper un poste d’adjoint avec le Thunder, en 2019-20.

« Il m’a beaucoup aidé au début, a dit Dort. Il était vraiment à l’aise avec moi, vu que j’ai commencé avec un contrat à deux volets. C’était le cas avec plusieurs de nos joueurs.

« Quand j’ai su qu’il allait être l’entraîneur-chef, j’étais vraiment content, parce qu’on avait déjà une bonne relation.

« il connaît mon parcours, il sait c’est quoi de commencer dans la G League avant d’accéder à la NBA. On a une très bonne relation. On n’a vraiment pas de crainte à se parler, et c’est un gros plus. »

Le Thunder disputera quatre matchs préparatoires avant d’entamer la saison régulière le 20 octobre, en Utah.