(Phénix) Les Suns voulaient rentrer à Phoenix avec une chance de remporter leur premier championnat samedi.

Brian Mahoney Associated Press

Les tirs de Khris Middleton et le fameux bloc de Giannis Antetokounmpo ont mis fin à ces pensées.

La finale de la NBA revient en Arizona dans un contexte où rien ne tient plus à l’approche du match numéro cinq, samedi soir.

Les Bucks viennent de niveler la série grâce à deux gains à Milwaukee.

Mercredi, Phoenix avait neuf points d’avance au début du quatrième quart et menait toujours avec 2 minutes et demie à jouer.

Mais Middleton a réussi les 10 points suivants des siens, terminant avec 40. Antetokoumpo a réussi un bloc face à Deandre Ayton, préservant le coussin, et les Bucks ont prévalu 109-103.

« C’était dur à absorber mais on passe au prochain match, a dit Devin Booker, joueur étoile des Suns. C’est notre mentalité. »

Les Bucks ont surmonté un déficit de 2-0 au deuxième tour contre Brooklyn et tentent maintenant de devenir le cinquième club à le faire en finale de la NBA.

Cela s’est passé pour la dernière fois il y a cinq ans, lorsque Cleveland a eu raison de Golden State.

Tout d’abord, les Bucks doivent montrer qu’ils peuvent gagner à Phoenix, où les Suns ont eu le dessus par 13 et 10 points.

Milwaukee a beaucoup mieux fait au Fiserv Forum, où chacun des gardes vedettes des Suns a été fort discret dans un match ou l’autre.

Dans le match 3, Booker a montré une fiche de trois en 14 en jeu continu ; il a répondu avec 42 points mercredi. Dans ce match, Paul a été limité à 10 points et a causé cinq revirements.

« Maintenant, nous rentrons à la maison. Il faut protéger l’avantage du terrain, a dit Paul. C’est ce qui est en jeu. »

Paul est en finale de la NBA pour la première fois à sa 16e saison. Il l’a entamée avec des rencontres de 32 et 23 points.

« Vous connaissez Chris Paul, a dit Monty Williams, qui dirige les Suns. Tout le monde dans notre vestiaire s’attend à ce qu’il joue vraiment bien lors du prochain match. »

Antetokounmpo semble pleinement rétabli d’un genou gauche amoché, qui lui a fait rater les deux derniers matchs de la finale de l’Est.

Après avoir fourni 42 et 41 points lors des matchs 2 et 3, il a cédé le titre de meilleur pointeur des siens à Middleton, mercredi, mais a tout de même récolté 26 points, 14 rebonds et huit passes.

Peu importe ce qui se passe dans le reste de la série, il s’est assuré une place dans les faits saillants de la finale pour les années à venir avec son bloc.

Il a dit qu’il ne l’avait pas revu lui-même avant la séance de vidéo des Bucks, vendredi.

« Je ne peux pas expliquer le jeu, mais en fin de compte, c’est du passé, a dit celui qui a été nommé deux fois le joueur le plus utile de la NBA.

« Je dois continuer à faire des jeux gagnants. Je dois continuer à trouver des moyens d’aider mon équipe à être à son mieux. »

Les Bucks sont en quête d’un deuxième titre. Le premier est venu il y a 50 ans grâce au brio de Kareem Abdul-Jabbar et Oscar Robertson, entre autres.

Ils pourraient triompher à domicile mardi — à condition qu’ils puissent enfin percer le mystère du domicile des Suns.

« Ça va être une bataille, a dit Jrue Holiday, des Bucks. Les deux parties connaissent le prix à payer et l’objectif. Il faut juste tout donner. »