(Los Angeles) Lorsque la jambe droite d’Anthony Davis est devenue trop douloureuse pour jouer, il y a deux mois, l’athlète format géant et les Lakers ont décidé qu’il ne reviendrait pas tant qu’il ne serait pas complètement prêt à être de nouveau lui-même.

Greg Beacham
Associated Press

Plus de deux mois plus tard, Davis croit que le temps est venu.

Davis compte jouer jeudi, quand L. A. entamera un séjour de quatre matchs à l’étranger en rendant visite aux Mavericks.

Il n’a pas joué depuis le 14 février, manquant les 30 derniers matchs des siens-sa plus longue absence liée à une blessure, en neuf ans dans la NBA.

« Je voulais m’assurer de revenir pleinement rétabli, a dit Davis. Sinon, ce ne serait pas juste pour moi, ni pour l’équipe. Je me sens très bien. »

Il a ressenti de vives douleurs au talon droit et au mollet à Denver, le jour de la Saint-Valentin.

Davis avait déjà raté quelques matchs tôt dans la saison, vu le peu de temps entre le titre acquis dans la bulle et le début de la campagne.

« Je savais que c’était sérieux, a t-il confié. Ça n’a pas été aussi grave que c’aurait pu l’être, mais c’était quand même une blessure assez importante. »

Les Lakers (35-23) se trouvent cinquièmes dans l’Ouest, ayant joué sans Davis pendant neuf semaines et sans LeBron James depuis le 20 mars.

Ils ont montré une fiche de 14-16 sans Davis et de 7-9 privés de leurs deux vedettes.

Dennis Schröder, Montrezl Harrell et Kyle Kuzma ont mené un effort de groupe pour les champions en titre de la NBA, qui ont encore 14 matchs à disputer en saison régulière.

L’absence de James durera probablement quelques semaines encore, en lien à une entorse à la cheville.

Davis sera limité à environ 15 minutes de jeu à Dallas, jeudi.

« Quand vous ratez autant de matchs, ça prend généralement quelques semaines pour retrouver votre rythme, a dit l’entraîneur des Lakers, Frank Vogel.

« Au niveau des minutes accordées, ce sera évalué au jour le jour. »