(Los Angeles) L’ailier vedette des Lakers, Anthony Davis, sorti prématurément la veille du match de saison NBA perdu à Denver (122-105) souffre d’une élongation au mollet droit et sera absent durant deux à trois semaines, rapporte lundi ESPN.

Publié le 15 févr. 2021
Agence France-Presse

Comme l’avait annoncé dimanche soir son entraîneur Frank Vogel, « Davis a réaggravé sa blessure » au pourtour de son tendon d’Achille droit, initialement affecté par une tendinite. Un diagnostic confirmé par « l’IRM (imagerie par résonance magnétique) passée lundi, qui a révélé une élongation » juste au-dessus, au mollet, affirme le média américain.

« Il sera réévalué d’ici deux à trois semaines », poursuit ESPN, citant des sources au sein du club qui n’a toujours pas confirmé cette information.

Ce qui signifie que les Lakers devraient finir sans lui la première partie de saison, soient 9 matchs jusqu’à la pause du 3 mars, qui les verra notamment recevoir leurs rivaux de l’Est, les Nets de Brooklyn, jouer une revanche de la dernière finale contre le Heat de Miami et se déplacer à Utah pour y affronter le Jazz, actuel leader à l’Ouest.

Certes préjudiciable pour le champion en titre, cette absence est un moindre mal, par rapport au coup de massue qu’eût été une rupture du tendon d’Achille, à un moment crainte à la vue de la grimace de douleur du joueur lorsqu’il s’est blessé. Car cela l’aurait écarté des parquets pour de longs mois.

C’est sur une prise d’appui en allant vers le cercle que Davis s’est fait mal. Il s’est aussitôt tenu le tendon et le pourtour de la zone, avant de rejoindre très lentement le vestiaire, sans toutefois nécessiter de l’aide pour marcher.

Il avait commencé fort son match avec 15 points inscrits en 14 minutes. Mais à sa sortie du terrain, les Nuggets en ont profité pour s’échapper au score et mener de 12 points à la pause. Une avance qui s’est accrue en seconde période.

« AD » avait manqué deux matchs contre le Thunder d’Oklahoma City, lundi et mercredi derniers, pour reposer sa jambe, généralement la meilleure option pour réduire l’inflammation du tendon attaché à l’os du talon et qui unit les muscles du mollet.

Puis il avait fait un retour brillant vendredi contre les Grizzlies de Memphis, avec 35 points marqués et une 7e victoire de rang. Laquelle n’a donc pas été suivie d’une 8e à Denver.

À l’issue de la rencontre, Davis, tout en se montrant optimiste sur son sort, avait convenu « qu’il ne valait mieux pas prendre à la légère ce genre de blessure ».