Avec plus de femmes comme arbitres dans la NBA que jamais auparavant, ce n’était qu’une question de temps avant que deux d’entre elles soient assignées au même match.

Tim Reynolds
Associated Press

Ce jour est arrivé lundi à Orlando, lors du match opposant les Hornets au Magic.

Jenna Schroeder et Natalie Sago ont travaillé de concert avec Sean Wright, qui était l’arbitre en chef.

Pour la première fois en saison régulière dans la NBA, deux femmes arbitres œuvraient ensemble.

Sago et Schroeder avaient déjà arbitré ensemble et même avec une autre femme, mais dans la G League.

Elles avaient hâte au match de lundi depuis que les attributions ont été communiquées à l’interne, il y a un mois. De manière publique, ce n’est affiché sur l’internet que le jour des matchs.

PHOTO NICK WASS, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

L’arbitre Natalie Sago

« C’est gros, a dit Schroeder, avant la rencontre. C’est mon rêve féministe qui se réalise. Mes valeurs personnelles rencontrent celles que j’ai au travail. C’est magnifique. »

La NBA a eu recours à 76 arbitres cette saison ; sept sont des femmes.

Schroeder, Sago, Lauren Holtkamp-Sterling, Ashley Moyer-Gleich et Simone Jelks ont des postes à temps plein ; il y a aussi Danielle Scott et Dannica Mosher.

« C’est vraiment super, a dit Sago. Nous sommes toutes heureuses et ravies de travailler ensemble. Nous avons un beau groupe de filles.

« Il y a des liens forts entre chacune de nous et ces moments-là, nous les partageons. »

Elle est d’ailleurs certaine qu’il y aura d’autres matchs comme celui de lundi, avec plus d’une femme arbitre.

« Je suis fière de faire partie d’une organisation où l’avancement est basé sur l’habileté et non sur le sexe, la race ou les origines. »