Les dirigeants de Basketball Canada feront appel d’une décision de la Fédération internationale de basketball (FIBA) qui a sanctionné le Canada pour s’être retiré, pendant la pandémie de la COVID-19, de deux matchs de qualification en prévision du tournoi de l’AmeriCup 2022.

Publié le 20 janv. 2021
Lori Ewing La Presse Canadienne

Les responsables de la FIBA ont annoncé, mercredi, l’imposition d’une amende de 160 000 francs suisses (227 138 $ CAN) à l’organisation canadienne et le retrait d’un point au classement parce que le Canada a choisi de ne pas participer aux matchs prévus contre Cuba, le 29 novembre, et contre les îles Vierges des États-Unis, le lendemain.

La moitié de l’amende et le point perdu ont été différés, à condition que Basketball Canada respecte ses obligations lors de la prochaine compétition de la FIBA.

La sanction a été fortement dénoncée par Nick Nurse, l’entraîneur-chef de l’équipe nationale masculine du Canada.

Dans un premier temps, Nurse, qui est aussi l’entraîneur-chef des Raptors de Toronto dans la NBA, a déploré « la rigidité de la FIBA en temps de pandémie ».

Il a également dit qu’il soutenait la décision de Basketball Canada de ne pas participer aux matchs, car la sécurité des joueurs passait avant toute chose.

« Nous ne pensions tout simplement pas pouvoir le faire de façon aussi sécuritaire que nous le souhaitions à ce stade-là ce qui, je pense, est compréhensible », a expliqué Nurse.

« D’un autre côté, c’est décevant que la FIBA nous impose une amende et nous enlève un point. Je pense que ce sont des moments uniques qui, peut-être, nécessitent des situations uniques. »

Les matchs devaient avoir lieu dans un concept de bulle à Punta Cana, en République dominicaine.

À l’époque, les dirigeants de Basketball Canada avaient expliqué que leur participation serait allée à l’encontre des mesures sanitaires et sécuritaires, ainsi que des règles relatives aux déplacements qui avaient été mises en place à cause de la pandémie.

Basketball Canada a maintenu cette position dans une déclaration officielle, mercredi.

« En plein milieu d’une pandémie globale sans précédent qui a coûté la vie à plus de 2 millions de personnes dans le monde et qui en a infecté 96 millions de plus, jamais nous n’aurions pensé devoir faire le choix du bien-être de nos joueurs et de notre cadre d’entraînement tout en étant sanctionnés pour une incapacité à participer à une compétition internationale en toute sécurité », a écrit Basketball Canada.

« En tant qu’association sans but lucratif, une amende de 80 000 à 160 000 francs suisses (soit environ 113 998 $ à 227 997 $ CAN) aura un impact négatif important sur notre capacité opérationnelle, nous poussant à rediriger des fonds existants pour poursuivre notre vaste mission de développer notre sport au niveau amateur partout au Canada, tout en finançant des programmes de haute performance afin de participer aux compétitions internationales à venir », ont également déclaré les dirigeants de Basketball Canada.

Par ailleurs, selon Basketball Canada, les sanctions ont été rendues publiques avant même que l’organisation canadienne ait été notifiée de cette décision.

« Par conséquent, a ajouté Basketball Canada, nous n’avons pas eu l’opportunité de comprendre ou de discuter avec la FIBA de l’explication vis-à-vis de ces sanctions. »

Si le Canada parvient à récupérer son point au classement, il occupera le quatrième rang de son groupe de qualification, le groupe C, avec trois points en deux parties.

La République dominicaine se classe première avec sept points en quatre rencontres, tandis que Cuba et les îles Vierges des États-Unis ont récolté quatre points en trois matchs.

Le Canada doit disputer quatre matchs lors de la prochaine fenêtre de qualification, à commencer avec un duel contre les îles Vierges des États-Unis, le 17 février, et un affrontement avec Cuba le lendemain.

Les trois meilleures formations au tournoi de qualification participeront à l’AmeriCup de la FIBA, qui doit avoir lieu au mois de septembre de 2022.