(Shanghai) L’ex-basketteur des Indiana Pacers Joe Young, qui évolue à Nankin en Chine, a présenté ses excuses et s’est engagé à respecter les règles de confinement après ce qu’il considère comme un « malentendu » dans un hôtel chinois où il est placé en isolement.

Agence France-Presse

Des médias chinois ont publié une série de textos dans lesquels l’ancien joueur de la NBA, âgé de 27 ans, et un ami ont demandé qu’on leur apporte de la nourriture et de l’eau en pleine nuit, menaçant de le faire eux-mêmes s’ils devaient patienter.

Critiqué sur les médias sociaux chinois

Young, récemment revenu en Chine pour y terminer la saison de basket-ball suspendue en raison de la propagation du nouveau coronavirus, a provoqué un vif mécontentement sur les réseaux sociaux chinois où certaines personnes ont demandé son renvoi vers les États-Unis.  

« Nous sommes sincèrement désolés et nous présentons nos excuses auprès des membres du personnel pour leur avoir demandé d’être servis tard dans la nuit, ce qui a perturbé leur sommeil », a déclaré le basketteur américain dans une vidéo publiée sur le réseau social chinois Weibo.  

« À l’avenir, nous respecterons strictement les règles chinoises en matière de prévention des épidémies et nous améliorerons nos paroles et nos actes », a poursuivi Young dans la vidéo, qui a généré 900 000 vues en 14 heures.  

Nous ne causerons aucun problème aux gens qui nous entourent et ne provoquerons aucun malentendu. J’aime la Chine, j’aime Nankin et c’est la vérité.

Joe Young, des Monkey Kings de Nankin.

PHOTO CHRISTIAN PETERSEN, AFP

L’ancien joueur de la NBA Joe Young s’est excusé pour ne pas avoir respecté les règles de confinement en Chine. On le voit ci-haut le 19 janvier 2016, contrôlant le ballon face à Brandon Knight, des Suns de Phoenix, à Phoenix, en Arizona.

Son club, les Monkey Kings de Nankin, a expliqué que le joueur était fatigué après le voyage de retour en Chine et que sa famille, restée aux États-Unis, lui manquait.  

Young fait partie des joueurs étrangers revenus en Chine en prévision de la reprise du championnat, envisagée pour mi-avril. Cette date semble aujourd’hui improbable malgré un net ralentissement des cas d’infection dans le pays, où le coronavirus est apparu en décembre.  

C’est la deuxième fois en deux semaines que le natif de Houston provoque des réactions outrées en Chine. Sur Twitter, il avait laissé entendre qu’il ne souhaitait pas retourner dans le pays, avant de supprimer le tweet.

Young a par ailleurs annoncé lundi sur Twitter avoir fait don à la ville de Houston de 50 000 masques et de 300 combinaisons pour le personnel hospitalier dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.