(New York) Le 69e match des étoiles de la NBA a été remporté dimanche à Chicago par l’équipe de LeBron James (157-155) au terme d’une fin de match haletante, à l’intensité inhabituelle, un bel hommage à Kobe Bryant, dont l’ombre a plané sur ce week-end de gala.

Agence France-Presse

Même si son jeu, très défensif, ne le prédisposait pas forcément à briller, le Français Rudy Gobert, dont c’était la première sélection, a fait mieux que figurer dans ce match des étoiles, terminant avec 21 points et 11 rebonds.

Pour célébrer la mémoire de Kobe Bryant, disparu tragiquement le 26 janvier, la NBA avait procédé à plusieurs modifications, avec notamment un nouveau format de match.

Alambiquée en apparence, avec un score à atteindre en fin de rencontre, cette formule a finalement été la clef du succès de cette édition.

Car après deux premiers quarts à sens unique, l’un pour l’équipe de LeBron James (53-41), l'équipe LeBron, et l’autre pour celle de Giannis Antetokounmpo (51-30), l'équipe Giannis, la rencontre a changé de visage.

À mesure qu’approchait le dénouement, les deux sélections se sont éloignées des canons d’un match des étoiles classique, habituellement dédié tout entier à l’attaque, parfois jusqu’à l’écœurement.

Après un troisième quart conclu sur une égalité (41-41), l’ultime période a donné lieu à des scènes très rares dans un match de gala.

Contres, passages en force, fautes, lancers en pagaille contestations passionnées auprès des arbitres, aucune des deux sélections de vedettes, les meilleurs joueurs de la ligue professionnelle de basket nord-américaine, ne voulait céder.

En jeu, la victoire, mais aussi l’hommage à Kobe Bryant, ainsi qu’une enveloppe de 300 000 dollars offerte par la NBA à l’association caritative choisie par l’équipe gagnante.

Malgré un avantage de 9 points en début de quatrième quart-temps, l'équipe Giannis a été rattrapée puis dépassée par l'équipe LeBron, très concernée en défense.

LeBron James, James Harden et Anthony Davis sont allés chercher les points de la victoire, définitivement acquise sur un dernier lancer de Davis.

Le nouveau format a séduit

Auteur de 30 points en 20 minutes de jeu seulement, l’ailier des Los Angeles Clippers Kawhi Leonard (Team LeBron) a reçu le trophée du meilleur joueur du match, qui porte désormais le nom de Kobe Bryant.

Cette récompense aurait pu aller à Rudy Gobert (Équipe Giannis), qui faisait partie des quatre joueurs en lice proposé au vote des fans et des journalistes (qui élisent le meilleur joueur du match) quelques minutes avant le coup de sifflet final.

Connu pour sa défense et son dévouement au collectif, le pivot français du Utah Jazz a su entrer dans le rythme du match et profiter des passes de ses coéquipiers près du panier pour inscrire pas moins de 8 lancers coulés.

« Il a vraiment été la grande surprise » du match, a commenté admiratif, l’ancienne vedette NBA Grant Hill, au micro de TNT, la chaîne câblée qui retransmettait le match aux États-Unis.

Gobert aurait pu faire mieux s’il n’avait pas été maintenu sur le banc durant tout le dernier quart-temps, dédié aux titulaires.

« Ils ont fait un super boulot avec ce format », a commenté Kawhi Leonard, après le match. « J’espère qu’ils vont le garder pour de nombreuses années », a abondé Giannis Antetokounmpo, lors d’une conférence de presse.

La NBA a jusqu’ici présenté ce format comme exceptionnel.

Tout au long de la soirée, les références à Kobe Bryant se sont multipliées, du numéro de maillot de l'équipe LeBron (24 pour tous les joueurs) aux chaussures personnalisées par plusieurs joueurs.

« Je suis heureux d’avoir pu participer à ce week-end » en hommage au quintuple champion NBA, mort dans un accident d’hélicoptère à 41 ans, a expliqué LeBron James lors d’une conférence de presse après le match.

« Étant un Laker », comme Kobe Bryant, « il va faire partie de moi jusqu’à la fin de ma vie. »