(Los Angeles) Ne pas se laisser submerger par les « émotions négatives » : les Lakers de Los Angeles retrouvent leur parquet du Staples Center vendredi face aux Blazers de Portland, cinq jours après le tragique décès accidentel de Kobe Bryant.

Agence France-Presse

« La chose la plus importante est qu’il n’y ait pas d’émotions négatives », a prévenu vendredi l’entraîneur des Lakers, Frank Vogel, à quelques heures de la rencontre.

Les larmes n’en risquent pas moins de couler sur le parquet et dans les tribunes du Staples Center, communément reconnu comme « la maison bâtie par Bryant », après le choc causé par la mort de la légende des Lakers, celles de sa fille Gianna et de sept autres personnes, dimanche dans un accident d’hélicoptère.

« On sent que le match est secondaire ». « Ce soir, c’est pour Kobe Bryant », a abondé l’entraîneur des Blazers, Terry Stotts, vendredi matin après l’entraînement de son équipe.

PHOTO PATRICK T. FALLON, REUTERS

Les partisans ont déposé chandelles, ballons et fleurs devant l’amphithéâtre.

La star des Blazers Carmelo Anthony n’a pas effectué le déplacement en Californie. Ami de Bryant, avec qui il a notamment remporté la médaille d’or aux Jeux olympiques de 2008 et 2012, il n’est « pas prêt » pour s’afficher au Staples Center, a expliqué son équipier Damian Lillard au USA Today.

Kobe Bryant, qui restera comme une des plus grandes stars de la NBA de tous les temps, a évolué pendant 20 ans au sein des Lakers, avec lesquels il a remporté cinq titres de championnat, devenant au passage l’un des sept joueurs à avoir inscrit plus de 30 000 points pendant sa carrière.