Les équipes de la NBA qui ne respecteront pas les règles du circuit pour minimiser la propagation du coronavirus cette saison feront face à d’importantes pénalités, tel que le forfait de matchs ou de choix au repêchage, a annoncé la ligue à ses équipes samedi.

Tim Reynolds
Associated Press

La NBA a aussi mentionné qu’elle allait discuter avec l’association des joueurs de la possibilité que les joueurs, les entraîneurs et le personnel « soient obligés de recevoir le vaccin contre le coronavirus » quand il sera disponible. Elle encourage fortement les joueurs et le personnel des équipes de recevoir le vaccin contre le rhume et a ajouté que le personnel de niveau 1 et 2 — c’est-à-dire les joueurs, les entraîneurs et une part du personnel essentiel — devait éviter les bars et les clubs même si de la nourriture est servie, la plupart des installations de divertissement ou de jeux, les gymnases publics, les spas et les piscines.

Elle interdit aussi les rassemblements intérieurs de 15 personnes ou plus. Ces règles doivent être appliquées autant quand l’équipe est à domicile que lorsqu’elle est à l’étranger. Le calendrier préparatoire commence vendredi et la saison régulière, le 22 décembre.

Le document avec le protocole, dont l’Associated Press a obtenu une copie, est beaucoup plus détaillé que l’ébauche distribuée aux équipes le week-end dernier. Les règles et le protocole ont été approuvés par la NBA et son association des joueurs.

À compter de dimanche, le programme de tests de dépistage inclura les familles immédiates, si souhaité. Les joueurs et les entraîneurs soumettent des échantillons quotidiennement et 48 joueurs ont produit des résultats positifs avant le début des camps.

La ligue a indiqué clairement dans la version finale du protocole que si les équipes ne prenaient pas les mesures de santé et sécurité au sérieux, le prix à payer sera très élevé.

« Le non-respect du protocole qui provoque une propagation de la COVID-19 nécessitant des ajustements au calendrier de la NBA ou ayant un impact sur une autre équipe pourrait mener à des pénalités supplémentaires contre l’équipe responsable, incluant des amendes, des suspensions, des changements ou le forfait aux choix de repêchage et/ou le forfait de matchs. »

Selon la version finale du protocole, les membres des équipes à l’étranger ne seront pas obligés de rester en isolement dans leur chambre d’hôtel hors des heures d’entraînement ou de match.

La ligue et l’association des joueurs vont travailler avec les équipes pour identifier au moins trois restaurants dans chaque marché qui seront des « restaurants approuvés » pour les repas à l’étranger. Cela ne veut pas dire que les options seront limitées. Les membres de l’équipe à l’étranger pourront aller à « n’importe quel restaurant, tant que le restaurant respecte toutes les lois locales et fédérales ou règles liées à la COVID-19 ». Les équipes pourraient toutefois imposer leurs propres restrictions, si elles le veulent.