(Toronto) Les Raptors de Toronto vont coopérer pleinement à l’enquête de la NBA sur l’arrestation du garde Terence Davis pour agression.

La Presse Canadienne

L’équipe a commenté publiquement la question pour la première fois vendredi, dans un communiqué.

Altercation

Davis fait face à plusieurs chefs d’accusation en lien à un incident avec sa copine dans un hôtel de Manhattan, mardi soir. Selon la plainte pénale, Davis a frappé la femme au visage, puis a cassé son téléphone.

La plainte mentionne aussi que le jeune fils de la femme se tenait à côté d’elle lorsque Davis l’a frappée, ce qui a fait chuter le garçon.

« Les incidents de ce type sont traités et gérés par la ligue dans le cadre de la politique conjointe de la NBA et la NBPA sur la violence domestique, les agressions sexuelles et la maltraitance des enfants », ont déclaré les Raptors.

« Nous prenons ces questions très au sérieux, et nous allons pleinement coopérer avec la ligue dans son enquête.

« (En parallèle), nous travaillons à déterminer les prochaines étapes appropriées pour notre équipe. »

Davis nie les accusations

Aucune des accusations n’a été prouvée devant les tribunaux. Un avocat de Davis a déclaré que son client nie les accusations et qu’il a refusé de commenter davantage.

Davis a été libéré et sa prochaine date d’audience a été fixée au 11 décembre.

Joueur non repêché, Davis a pris part à 72 matchs et a fourni en moyenne 7,5 points par rencontre, à sa première saison dans la NBA.

En janvier et février, il a connu quatre matchs de 20 points et plus.