Au lendemain d’une de leurs défaites les plus difficiles de la saison, les Raptors de Toronto étaient en colère.

Lori Ewing
La Presse canadienne

Les Raptors ont perdu 112-94 contre les Celtics de Boston lors du premier match de leur série de deuxième tour de l’Association Est.

Il s’agissait pour les Torontois d’une quatrième défaite en cinq affrontements contre les Celtics et l’ambiance à l’entraînement de lundi « n’était pas bonne », selon l’entraîneur-chef Nick Nurse.

« Nous ne sommes pas heureux et nous devrions l’être. Nous ne sommes pas fiers de ce que nous avons fait dimanche, a insisté Nurse. Tu dois passer par-dessus ça n’est-ce pas ? Tu dois le faire jusqu’à ce que tu aies une autre occasion d’envoyer le ballon dans le panier. »

Est-ce que cette colère peut être une bonne chose à l’aube du deuxième match ?

« J’aimerais bien mieux participer à des entraînements après une victoire, mais c’est là où nous en sommes », a ajouté Nurse.

L’entraîneur-chef des Raptors a toutefois noté que son équipe a déjà prouvé qu’elle pouvait rapidement se ressaisir après une défaite. La formation torontoise n’a connu que deux séquences de trois revers cette saison et elle a encaissé deux défaites de suite une seule autre fois.

Lors de la conquête historique de l’an dernier, les Raptors avaient perdu le premier duel contre le Magic d’Orlando avant de gagner quatre parties consécutives. Nurse avait alors indiqué que cette séquence avait été le point tournant de leurs séries.

« Notre humeur d’aujourd’hui ne nous affecte pas beaucoup en vue du match de mardi. C’est lorsque le ballon sera lancé dans les airs que nous verrons comment nous allons jouer, a observé Nurse. Nous avons l’habitude de nous ressaisir et nous l’avons fait plusieurs fois. »

Pour une première fois, lundi, les joueurs dans la bulle de la NBA pouvaient voir leur famille. Les Raptors avaient voyagé en Floride à la fin du mois de juin et ils n’avaient pas vu leurs proches depuis plus de deux mois.

« Je suis excité, a affirmé le meneur de jeu Fred VanVleet. Je m’ennuyais de ma famille. Ce sera bien de voir tout le monde. C’est un bon moment, surtout après avoir encaissé une défaite de la sorte. »

Les Raptors ont été dominés des deux côtés du terrain dimanche. Ils étaient en retard en défensive et ils manquaient de synchronisme en attaque.

Nurse a déclaré que les joueurs de son équipe ne couraient pas avec intensité.

« C’est comme si nous devions monter une pente dans les deux directions, a-t-il fait valoir. Il y avait des problèmes de vitesse et d’énergie qui ont été créés selon moi par notre état mental. Il n’était pas à son meilleur. »

Nurse a mentionné que les Raptors allaient être dans le pétrin s’ils ne sont pas en mesure de créer l’égalité dans la série, mardi soir.

« Nous avons reçu un coup de poing sur le nez et nous devons nous relever et mieux jouer ou non. C’est la situation dans laquelle nous sommes en ce moment », a-t-il laissé entendre.

Les Raptors ont connu un rare début de match horrible dimanche, tirant de l’arrière par 22 points à un certain moment. La pente a été trop abrupte à remonter.

« Nous n’avons simplement pas bien joué. Parfois, c’est aussi simple que ça », a répondu VanVleet.

Le troisième match de cette série aura lieu jeudi et la quatrième partie est prévue pour samedi.