Le président des Raptors de Toronto, Masai Ujiri, a intenté une poursuite civile à la suite d’un procès intenté par un agent des forces de l’ordre dans la foulée d’une altercation survenue lors de la finale de la NBA, en juin dernier.

La Presse canadienne

L’action en justice d’Ujiri a été déposée, mardi, devant le tribunal de district américain d’Oakland, en Californie.

Le policier, l’adjoint au shérif Alan Strickland, avait accusé Ujiri de l’avoir frappé au visage, après une demande de présenter une carte d’identité.

Une vidéo qui

Les Raptors ont révélé dans un communiqué qu’une vidéo déposée avec la contre-poursuite prouvait qu’Ujiri n’était pas l’agresseur dans l’altercation lorsque l’équipe a remporté le titre de la NBA en juin dernier au Oracle Arena.

L’adjoint du shérif du comté d’Alameda, Alan Strickland, un agent des forces de l’ordre en Californie, est visé par la poursuite déposée par Ujiri.

Strickland avait intenté un procès contre Ujiri, les Raptors, le propriétaire des Raptors, Maple Leaf Sports and Entertainment et la NBA.

L’entraîneur des Raptors, Nick Nurse, prétend que la vidéo est explicite.