Depuis que les Raptors de Toronto ont été contraints de quitter le plancher il y a un peu plus de trois mois, leurs joueurs se sont éparpillés un peu partout sur la planète.

Lori Ewing
La Presse canadienne

À l’exception des contrôles de poids obligatoires et des entraînements virtuels, ils avaient la responsabilité de demeurer en forme – en dépit des conditions qui étaient loin d’être idéales. D’ailleurs, en cette période inédite de l’histoire moderne, de nombreux joueurs ont déclaré que c’était la plus longue période de leur vie sans disputer de match de basketball.

L’entraîneur-chef Nick Nurse – qui avait remarqué il y a quelques semaines déjà l’excellente condition physique de Marc Gasol lors des entretiens diffusés sur la plateforme Zoom – ignorait néanmoins ce qui l’attendait lorsque l’équipe s’est réunie la semaine dernière à Naples, en Floride, dans l’espoir de reprendre son parcours vers la conquête d’un deuxième championnat de la NBA consécutif.

« Les joueurs sont fantastiques, ça ne fait aucun doute, a évoqué Nurse en conférence téléphonique mardi. À l’œil, ils ont l’air en très bonne forme.

« Je me suis présenté ici avec l’esprit ouvert. J’ignorais si j’allais retrouver les gars dans un bon état d’esprit ou non, ou peu importe… Mais je suis agréablement surpris de leur état d’esprit, et je suis agréablement surpris de leur condition physique, et je crois simplement que nous avons devant nous des gars qui font très attention à eux.

« Ils adorent jouer, et ils veulent s’améliorer d’un point de vue personnel, pour leur carrière, et ils ont adopté une approche très professionnelle. J’ai l’impression que la plupart de ces gars-là adorent véritablement ce sport », a-t-il ajouté.

Gasol, qui a raté 28 matchs cette saison à cause d’une blessure aux muscles ischiojambiers, et le vétéran garde Kyle Lowry avaient l’air passablement plus découpés dans les plus récentes photos qui ont circulé sur les réseaux sociaux.

« Il est découpé. Il a l’air en très bonne forme », a évoqué Nurse à propos de l’Espagnol format géant.

Le garde/attaquant des Raptors Norm Powell a même qualifié la transformation physique de Gasol de « radicale ».

« Je m’amuse toujours à ses dépens, comme s’il avait l’air d’un joueur de soccer du FC Barcelone, a déclaré Powell en riant. Il a l’air en très bonne forme, il se déplace de manière très agile, et il a l’air de se sentir très bien. »

Puisqu’un règlement du Canada stipule que quiconque entre au pays doit respecter une période de quarantaine de 14 jours, les Raptors ont été les premiers à se rendre en Floride en prévision du tournoi du mois prochain à Disney World.

Même si les Raptors semblent optimistes pour la relance, Powell a souligné que certains joueurs étaient préoccupés à l’idée de se rendre en Floride, où le nombre de cas de COVID-19 a récemment fait un bond fulgurant. Plus de 6000 nouveaux cas ont été rapportés mardi, portant le total à 150 000 pour le’Sunshine State’. De plus, le nombre de décès a grimpé à 3500.

Plus de 8500 nouveaux cas ont été enregistrés pendant trois journées consécutives la semaine dernière.

De plus, la NBA a annoncé la semaine dernière que 16 joueurs avaient reçu un diagnostic positif au coronavirus. Le réseau américain ESPN a rapporté mardi que les Nuggets de Denver avaient fermé leurs installations après que des membres de l’équipe qui devaient se rendre à Orlando ont reçu un diagnostic positif.

Powell a assuré qu’il n’est pas plus préoccupé qu’un autre pour sa santé ou celle de ses coéquipiers, parce que les Raptors suivent le protocole de santé et de sécurité « à la lettre ».

« Je suis simplement préoccupé de manière générale, à cause de la hausse du nombre de cas, a dit Powell. À l’extérieur (de la bulle élaborée par la NBA), je suis très préoccupé du niveau de dangerosité (du virus). Je suis préoccupé pour les membres de ma famille qui sont à l’extérieur, qui doivent se déplacer dans des endroits publics, qui doivent retourner au travail et qui se mettent en danger de contracter le virus. »

Après une semaine d’un séjour qui pourrait s’étirer sur trois mois en Floride, Nurse a déclaré que les Raptors sont parvenus à éviter l’ennui et le mal du pays.

« La première semaine s’est déroulée très rapidement. C’est un très bon signe », a-t-il commenté.

Les entraîneurs se lèvent tôt, et ils passent toute la journée au gymnase. Les joueurs se déplacent en groupes de quatre pour les entraînements – un joueur et deux entraîneurs par panier.

De plus, l’équipe a récemment organisé un barbecue. Ils ont joué au ping-pong, et se sont baignés.

« Nous tentons aussi d’intégrer de nouvelles choses à leur routine. Je ne ressens pas d’anxiété ou de préoccupation ; personne ne dit’mon gars, ce sera un très long séjour’, a-t-il évoqué. Ils semblent bien. On s’en reparlera dans un mois, si vous le voulez. Je l’ai dit et répété : je m’ennuyais de diriger ces gars-là. J’ai l’impression qu’ils aiment passer du temps ensemble, et qu’ils aiment tout autant jouer ensemble. »

Les Raptors (46-18) occupaient le deuxième rang de l’Association Est lorsque la NBA a interrompu ses activités le 11 mars. Ils relanceront leur campagne le 1er août contre les Lakers de Los Angeles, et seront probablement confrontés à l’un des calendriers les plus coriaces des 22 équipes qui seront présentes à Orlando.