(Los Angeles) Les joueurs de la NBA qui ne voudraient pas prendre part à la reprise de la saison fin juillet à Disney World (Floride) devront en informer leurs équipes avant le 24 juin, rapporte mardi The Athletic, citant une directive du syndicat.

Agence France-Presse

« Il est essentiel que chaque joueur comprenne qu’il a le droit de choisir de ne pas rejouer », écrit la NBPA à ses membres, à qui elle a envoyé un document contenant les protocoles de santé et de sécurité qu’ils devront respecter tout au long de leur séjour à Orlando.

« Tout joueur souhaitant exercer ce droit devra en informer son équipe avant le 24 juin », souligne l’association.

Depuis que la NBA a annoncé il y a quinze jours la reprise de sa saison, le processus se voit quelque peu ébranlé avec l’émergence d’un groupe de joueurs réfractaires, qui ont invoqué différentes raisons justifiant selon eux de ne pas se rendre en Floride.  

Lancée par la vedette de Brooklyn Kyrie Irving, cette coalition d’environ 80 joueurs fait notamment valoir que le retour à la compétition passe après leur engagement pour la lutte contre l’injustice raciale et sociale, laquelle a pris un tournant mondial après la mort de George Floyd le 26 mai.

Certains craignent également les risques liés au coronavirus et ceux de blessures en raison d’une préparation trop courte. D’autres enfin, redoutent d’être isolés et éloignés de leur famille pendant plusieurs semaines, voire presque trois mois s’ils vont au bout de la compétition.

Les joueurs pourront déclarer forfait, qu’ils aient des problèmes de santé les exposant à un risque accru d’infection de la COVID-19 ou d’autres raisons de ne pas vouloir jouer. Ils ne seront pas sanctionnés, a assuré la NBA, mais une réduction salariale les attend pour chaque match non disputé.

La reprise « n’est peut-être pas pour tout le monde », a convenu lundi le patron de la NBA Adam Silver. « Mais la plateforme dont dispose cette ligue est énorme, elle est mondiale. Elle touche 1,8 milliard de personnes via les réseaux sociaux. Et nous allons l’utiliser pour résoudre ces problèmes sociaux ».

Mardi, l’ancienne idole des Lakers, Magic Johnson a abondé dans ce sens dans une discussion sur Twitter. « Jouer à nouveau au basket ne va pas arrêter les manifestations, c’est un mouvement mondial. Cela peut être bénéfique aux joueurs en raison de la grande exposition dont ils disposeront ».