(Los Angeles) Le retour de la NBA se précise : la ligue est en discussions avec le groupe Walt Disney pour investir son complexe d’Orlando où elle souhaiterait reprendre fin juillet sa saison suspendue à cause du coronavirus, a confirmé samedi un porte-parole à ESPN.

Agence France-Presse

« La NBA, en collaboration avec le syndicat des joueurs (NBPA) a entamé des discussions avec The Walt Disney Company afin d’explorer les possibilités de redémarrer l’exercice 2019-2020 fin juillet au complexe ESPN Wide World of Sports dont il est propriétaire en Floride », a déclaré Mike Bass.

Ce dernier a précisé que ce site basé à l’intérieur de Disney World ferait office de « campus unique à la fois pour les matchs, les entraînements et le logement ».

Au sein de ce complexe de 220 hectares, se trouvent trois salles pour y disputer les rencontres et suffisamment de chambres d’hôtels pour y loger les différentes délégations, tout en limitant les expositions avec le monde extérieur.

Le commissaire de la NBA Adam Silver doit communiquer sur le sort de la saison d’ici début juin. Mais cette annonce confirme la tendance évoquée ses derniers jours par le site The Athletic notamment, qui rapportait qu’Orlando était devenue l’option privilégiée, aux dépens de Las Vegas.

ESPN, chaîne de télévision filiale du groupe Disney, affirmait pour sa part que ces deux « bulles » pouvaient se partager la tenue des séries éliminatoires, les équipes de conférence Est étant rassemblées en Floride, celles de l’Ouest dans le Nevada.

Si la NBA, qui a suspendu sa saison le 11 mars après le test positif à la COVID-19 du Français Rudy Gobert (Jazz de l'Utah), a jeté son dévolu sur Disney World et envisage un retour au jeu fin juillet, beaucoup d’autres paramètres restent à définir.

 15 000 tests ?

Pour l’heure nul ne sait sous quelle forme reprendra le championnat, alors qu’il reste à disputer environ un mois de saison régulière. Quelques matchs pourraient être disputés compte tenu des impératifs contractuels avec les chaînes de télévision, avant d’entamer les séries éliminatoires avec des oppositions classiques au meilleur des sept matchs.

À ce titre, le copropriétaire des Bucks de Milwaukee, Marc Lasry a dit vendredi qu’un conseil d’administration de l’instance, avec les patrons de franchises, aurait lieu vendredi prochain.  

Les équipes s’attendent à ce que la ligue leur dise de commencer à rappeler autour du 1er juin les joueurs ayant quitté leur ville voire même les États-Unis, comme la star slovène Luka Doncic, pendant la pandémie de coronavirus.

Selon ESPN, les joueurs devraient observer une quarantaine de deux semaines, puis s’entraîner individuellement une à deux semaines dans les installations de leur équipe, avant d’aller en camp d’entraînement collectif pendant deux à trois semaines.

Enfin, une des clés pour la reprise de la saison réside dans le nombre de tests nécessaires à effectuer, plusieurs médias rapportant le nombre de 15 000.  

Dans ce but, la ligue négocie actuellement avec plusieurs laboratoires privés, Silver ayant plusieurs fois affirmé qu’il refusait que les joueurs et encadrements passent avant le reste de la population, notamment les personnes en première ligne dans la lutte contre le virus.