(Shanghai) Ajoutez Nick Nurse, l’entraîneur des Raptors de Toronto, à la légion d’admirateurs de Bianca Andreescu.

Lori Ewing
La Presse canadienne

À son réveil en Chine, dimanche matin, Nurse avait reçu une série de textos à propos de la coqueluche du tennis canadien. Il a allumé la télé juste à temps pour voir le deuxième set de la finale féminine à Flushing Meadows, où l’Ontarienne a vaincu Serena Williams.

«C’est fabuleux, a dit Nurse. Tout le monde est excité. C’était vraiment bien de la voir prendre ça en charge à la fin, c’était génial. Elle a du chien.»

La joueuse de 19 ans de Mississauga est devenue la première Canadienne à remporter un titre du Grand Chelem en simple, battant Williams 6-3 et 7-5.

Nurse est en Chine aux commandes de l’unifolié, à la Coupe du monde de la FIBA. Il sait ce que c’est d’accomplir une première, ayant mené les Raptors à leur premier championnat de la NBA, en juin.

Les Raptors ont tweeté leurs félicitations à Andreescu avec une photo d’un chandail no 1 des Raptors à son nom, à côté du trophée Larry O’Brien. Pascal Siakam l’a également félicité sur Twitter, dans un message distinct.