(Toronto) Une station de radio de Milwaukee coupe la voix au rappeur canadien Drake pendant la finale d’association de la NBA.

David Friend
La Presse canadienne

Les animateurs de l’émission matinale Riggs & Alley ont annoncé cette semaine qu’ils interdisaient temporairement la diffusion de la musique de l’artiste torontois, au moment où l’équipe de sa ville natale affronte les Bucks de Milwaukee en finale d’association.

La station 103.7 KISS-FM prend une «pause de Drake», dans l’espoir que cela aide les Bucks à écraser les Raptors de Toronto.

Les coanimateurs se sont joints à leur producteur pour révéler les plans dans une vidéo publiée sur le compte Twitter de la station de radio.

«Drake est un grand bavard sur le terrain de basket», entend-on Riggs dire à ses collègues.

«Je dis que, jusqu’à la fin de la série, nous devrions prendre une pause de Drake.»

Retirer la musique de Drake de la rotation est un engagement important, puisque le geste touche plusieurs titres.

En plus des succès Hotline Bling et Nice For What, Drake figure également sur de nombreux morceaux d’autres artistes, dont les succès actuels du palmarès Billboard Hot 100 de Meek Mill et Summer Walker. Les animateurs disent que toutes ces chansons sont également temporairement retirées de la programmation de la station.

Drake a connu des difficultés en cette saison de la NBA. Le partisan infatigable des Raptors, toujours installé au bord du terrain de jeu, s’est retrouvé au centre d’une prétendue «malédiction de Drake», après que des amateurs de sport eurent souligné que les équipes et les athlètes qu’il soutenait perdaient souvent.

Après que les Raptors eurent vaincu les 76ers de Philadelphie au septième match, dimanche, il a fait une blague en publiant une vidéo sur Instagram qui le montrait portant les shorts des 76ers alors qu’il célébrait la victoire.