(Los Angeles) Les Warriors de Golden State n’ont plus besoin que d’une victoire pour disputer une cinquième finale consécutive après son succès 110 à 99 samedi à Portland qui a pourtant compté jusqu’à 18 points d’avance.

Agence France-Presse

Les Warriors ont beau être privés de leur meilleur marqueur Kevin Durant, blessé, et avoir pris la mauvaise habitude de mal débuter leurs trois premiers matchs dans cette finale de conférence Ouest, ils sont intraitables.

Les Trail Blazers pensaient pourtant avoir fait le plus difficile en prenant le large dans le 2e quart-temps (60-42) n dans le sillage du surprenant Meyers Leonard, titularisé seulement pour la deuxième fois de sa carrière en séries éliminatoires (16 pts).

Mais Draymond Green, qui avait tenu son équipe à flot lors des deux premières périodes, a réveillé Golden State au retour des vestiaires et Portland a perdu pied avec seulement 33 points marqués.

Green a fini la rencontre avec son troisième « triple double » des séries éliminatoires (trois catégories de statistiques à dix unités et plus) avec 20 points, 13 rebonds et 12 passes décisives.

Stephen Curry a retrouvé au fil du match son adresse et a marqué 36 points, dont six paniers à trois points.

Le match N.4 aura lieu lundi à Portland, dont la cote a brutalement plongé. Jamais dans l’histoire des séries éliminatoires, une équipe menée 3-0 a réussi à se qualifier.

Le vainqueur de ce duel sera opposé à la meilleure équipe de la conférence Est. Dans l’autre finale de conférence, Milwaukee mène deux victoires à zéro face à Toronto, avant le match N.3 dimanche au Canada.