Le joueur de deuxième but des Mariners de Seattle Robinson Cano s'est excusé auprès de ses coéquipiers, de l'organisation et des partisans pour avoir écopé d'une suspension de 80 matchs pour avoir enfreint la politique antidopage conjointe du Baseball majeur et de l'Association des joueurs.

Publié le 7 juill. 2018
Curtis Crabtree ASSOCIATED PRESS

Cano a utilisé du furosémide, un diurétique qui peut être utilisé pour cacher l'utilisation de drogues de performances.

Cano a stipulé que le produit lui avait été prescrit par un médecin en République dominicaine afin de traiter une condition médicale.

Il a affirmé que sa suspension était l'une des épreuves les plus difficiles qu'il avait traversées dans sa vie, outre le décès de son grand-père. Il demeure près de l'organisation et s'entraîne au Safeco Field avant que l'équipe arrive tous les jours. Il rejoindra bientôt l'académie de son père en République dominicaine pour perfectionner son jeu.

Avec Dee Gordon qui connaît une excellente séquence en l'absence de Cano, il a dit qu'il était ouvert à remplir le rôle que l'équipe voudrait bien lui donner lorsqu'il serait disponible pour rejoindre les rangs à nouveau.

Cette suspension est survenue au même moment où Cano a subi sa première blessure importante depuis qu'il s'est joint aux Mariners. Son nom avait été placé sur la liste des blessés en raison d'une fracture à la main droite.

Cette saison, Cano a maintenu des moyennes de ,287/,385/,441 avec quatre circuits et 23 points produits en 39 rencontres. Il semblait en meilleure santé et plus rapide qu'au cours des dernières campagnes, alors que des blessures aux jambes ont limité ses déplacements.