Felix Hernandez a reçu suffisamment d'appuis pour remporter son plus récent duel de lanceurs.

Mis à jour le 18 nov. 2010
Ben Walker ASSOCIATED PRESS

Malgré une fiche de 13-12, l'as des Mariners de Seattle a obtenu le trophée Cy Young dans la Ligue américaine, jeudi. Sa moyenne de points mérités de 2,27 - la meilleure des Majeures - et ses statistiques supérieures en ont fait un choix évident pour devancer David Price, des Rays de Tampa Bay, et C.C. Sabathia, des Yankees de New York.

Victime d'un mauvais appui offensif tout au long de la saison, Hernandez a découvert que les membres votants des Chroniqueurs de baseball d'Amérique en avait amplement à lui offrir. Ils ont clairement reconnu que les Mariners, qui ont terminé au dernier rang, ne l'ont pas aidé: dans 10 de ses 34 départs, ses coéquipiers ont été blanchis ou limités à un point.

«Cela confirme que le Cy Young est un trophée qui n'est pas uniquement remis au lanceur ayant remporté le plus de victoires, mais le plus dominant», a indiqué le droitier de 24 ans, en larmes, au cours d'une fête en famille à Valencia, au Venezuela.

Le «Roi Felix» a reçu 21 des 28 votes de première place et 167 points au total. Il a mené l'Américaine pour les manches lancées (249 et deux tiers) et le ration manches/coups sûrs accordés, en plus de terminer au deuxième rang avec 232 retraits sur trois prises.

Price, qui a conservé un dossier de 19-6 avec une m.p.m. de 2,72, a suivi avec quatre votes de première place et 11 points au total. Sabathia, qui a mené la ligue avec 21 victoires, a obtenu les trois autres votes de première place pour terminer au troisième rang, avec 102 points.

Jon Lester, des Red Sox de Boston, a pris le quatrième rang. Jared Weaver a terminé cinquième. Le lanceur des Angels de Los Angeles a mené la ligue avec 233 retraits au bâton.

Les 13 victoires de Hernandez font de lui le partant récipiendaire du Cy Young ayant remporté le moins de matchs en une saison complète. Tim Lincecum, des Giants de San Francisco, avait établi la marque précédente l'année dernière, avec 15 victoires.

Fernando Valenzuela a remporté le Cy Young dans la Nationale avec une fiche de 13-7 en 1981, mais la saison avait été écourtée par une grève.

Hernandez avait terminé deuxième au scrutin l'an dernier, ses 19 victoires étant battues par les autres statistiques de Zack Greinke, des Royals de Kansas City. Mais plus de soupirs pour Hernandez. Au cours de cette «Année des lanceurs», il est le premier de sa classe.

«C'est le premier d'une bonne récolte, a dit Hernandez. Maintenant, je dois travailler davantage, car je suis le meilleur lanceur de la Ligue américaine.»

Hernandez a été particulièrement dominant face aux puissances de l'Américaine, compilant une fiche de 7-4 contre les quatre clubs ayant pris part aux séries. Il a été intraitable face aux Yankees, remportant ses trois décisions et les limitant à un point en 26 manches, en plus d'obtenir 31 retraits sur des prises.

Les Mariners ont terminé derniers dans l'Américaine avec une fiche de 61-101 et leurs 513 points marqués ont constitué le plus faible total de tout le baseball. En plus de ne lui offrir qu'un peu plus de trois points par rencontre, ses coéquipiers n'ont pas aidé Hernandez en défensive: il a concédé 17 points non mérités au cours de ses 34 départs.

En remportant le Cy Young, Hernandez reçoit une augmentation de salaire de 1 million $ US pour l'an prochain, le faisant passer à 11 millions $, en plus de toucher une augmentation de 500 000 $ en 2012 (19 millions $), 2013 (20 millions $) et 2014 (20,5 millions $).