Source ID:; App Source:

Ligue américaine: les forces en présence

David Ortiz... (Photo: AP)

Agrandir

David Ortiz

Photo: AP

À quelques jours du début de la saison au baseball majeur, voici un aperçu des forces en présence dans la Ligue américaine.

Division Est

1- Red Sox de Boston

Les Red Sox jouent à guichets fermés depuis 2003, ont l'une des relèves les plus prometteuses et ont remporté deux des cinq dernières séries mondiales. La meilleure organisation des majeures se trouve présentement à Boston. Il y a un peu de tout chez les Sox: de la vitesse (Ellsbury, Pedroia), de la puissance (Ortiz, Youkilis et Bay), des partants de qualité (Beckett, Matsuzaka et Lester), et le releveur le plus craint de la Ligue américaine (Papelbon).

2- Yankees de New York

Leur séquence de participations en séries s'est arrêtée à 13 l'année dernière. Comment y remédier? En dépensant 423 millions en deux semaines. Les Yankees n'avaient pas les bras pour rivaliser avec les Red Sox et les Rays. Se sont donc amenés C.C. Sabathia (161 millions) et A.J. Burnett (82,5 millions). A-Rod, blessé, ratera le premier mois. Les Jeter, Posada et Matsui ne sont plus des fleurs du printemps, mais l'arrivée du cogneur Teixeira (180 millions) devrait permettre à l'attaque de rester productive.

3- Rays de Tampa Bay

Les aficionados les avaient déjà à l'oeil, mais bien malins ceux qui prévoyaient voir les Rays devancer les Red Sox et les Yankees dès 2008. Evan Longoria, Carlos Pena, Carl Crawford et B.J. Upton forment un noyau offensif plus qu'adéquat, mais c'est surtout grâce à leurs lanceurs partants que les Rays constituent une réelle menace. Scott Kazmir, James Shields, Matt Garza sont tous très talentueux. Le premier choix de 2008, David Price, devrait joindre la rotation en cours de saison. Mais leur arme secrète, c'est le gérant Joe Maddon.

4- Blue Jays de Toronto

Comment peut-on conserver l'espoir de remporter le titre de sa division lorsqu'on la partage avec trois des cinq meilleurs clubs du baseball? Lorsque votre deuxième partant (A.J. Burnett) a accepté une fortune des Yankees, que vos troisième et quatrième (Dustin McGowan et Shaun Marcum) commenceront le calendrier sur la liste des blessés et que votre attaque est considérée comme l'une des pires des majeures? Au moins, Roy Halladay est encore là. Pour l'instant.

5- Orioles de Baltimore

Les Orioles se reconstruisent autour d'un trio de jeunes frappeurs composé de Nick Markakis, Matt Wieters et Adam Jones. Wieters, qui commencera la saison dans les mineures, est appelé à devenir l'un des bons receveurs du baseball, sinon le meilleur. C'est de moins bon augure au monticule, où devraient se succéder des lanceurs qui seraient plus à leur place dans le AA.

Division Centrale

1- Twins du Minnesota

On parle souvent des A's, mais y a-t-il une meilleure équipe dans un «petit marché» que les Twins? C'eut été leur cinquième championnat de division en sept ans - et depuis que Ron Gardenhire a remplacé Tom Kelly - s'ils avaient battu les White Sox en match-suicide l'an dernier. À l'exception de Morneau et Mauer (blessé), le rôle des frappeurs semble un peu faible, mais si Francisco Liriano, Scott Baker et Kevin Slowey font le boulot au sommet de la rotation, les Twins devraient encore avoir une équipe gagnante.

2- Tigers de Detroit

Les Tigers ont des choses à se faire pardonner. Favoris pour tout rafler en 2008, ils se sont affaissés comme un château de cartes. Ils ont fini au dernier rang de la centrale. Verlander est-il un as? Cabrera peut-il devenir un meneur? S'il est une chose, la motivation devrait être à son comble pour le club de Jim Leyland.

3- White Sox de Chicago

L'éclosion de Carlos Quentin et Alexei Ramirez en attaque et celle de Gavin Floyd et John Danks au monticule ont donné un second souffle à un club qui vieillit vite. Les meilleures saisons des Dye, Konerko, Thome et Buehrle sont probablement toutes dans le rétroviseur. Mais ces vétérans devront être productifs si les Sox veulent demeurer compétitifs... et s'ils veulent éviter de se faire engueuler par Ozzie Guillen.

4- Indians de Cleveland

Après avoir joué en moyenne 141 matchs par saison et frappé 84 circuits entre 2004 et 2007, Victor Martinez a disputé 73 matchs et cogné deux circuits l'an dernier. Travis Hafner, lui, a été limité à 57 matchs, cinq circuits et une gênante moyenne de ,197. Entre 2004 et 2006, Hafner a eu des moyennes de ,311, ,305 et ,308 et a cogné 103 circuits... Les Indians ont le détenteur du trophée Cy-Young en Cliff Lee et un joueur étoile en Grady Sizemore, mais si Martinez, 30 ans, et Hafner, 31 ans, ne rebondissent pas, ce sera pénible.

5- Royals de Kansas City

Certains experts comparent les Royals aux Rays de 2008. C'est légèrement exagéré. Ça regarde enfin un peu mieux pour «l'autre» équipe du Missouri, c'est vrai, mais faudra le voir pour le croire - c'est le résultat de deux décennies de profonde médiocrité. Notons que les Royals ont obtenu un bon frappeur de puissance en Mike Jacobs, des Marlins.

Division Ouest

1- Angels de Los Angeles

Vladimir Guerrero a récemment avoué qu'il était né en 1975, et non pas en 1976 comme il l'avait toujours dit. À le voir peiner pour aller cueillir des roulants, on croirait que c'est plutôt 1966. Reste qu'avec les départs de Mark Teixeira et Garret Anderson, le bon vieux Vlad est le seul frappeur de puissance des Angels. À défaut d'avoir un as, l'équipe de Mike Scioscia compte sur plusieurs bons partants, mais le releveur Brian Fuentes saura-t-il faire oublier Francisco Rodriguez?

2- Athletics d'Oakland

Le DG Billy Beane n'a jamais hésité à prendre un pari qui pouvait permettre à ses A's de s'améliorer considérablement, et c'est ce qu'il a fait pendant la saison morte. Il a acquis Matt Holliday, des Rockies, et s'est entendu avec le joueur autonome Jason Giambi, qui terminera vraisemblablement sa carrière là où il l'a commencée. Il serait tout de même assez étonnant que ce soit suffisant pour leur permettre de renouer avec les séries.

3- Rangers du Texas

Josh Hamilton a frappé 32 circuits et produit 130 points à sa première saison complète dans le baseball majeur et il est l'une des rares raisons qui permettront aux Rangers de vendre des billets en 2009. Avec Ian Kinsler et Michael Young qui le précèdent dans le rôle des frappeurs, Hamilton devrait avoir l'opportunité de produire des points régulièrement. Comme toujours, c'est au monticule que ça se corse.

4- Mariners de Seattle

Les Mariners avaient une masse salariale de presque 118 millions l'année dernière, mais ça ne les a pas empêché de perdre 101 fois. L'attaque se résume à peu près à Ichiro Suzuki. Heureusement, les partants Felix Hernandez et Erik Bedard offrent un peu d'espoir.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer