(Toronto) Malgré quatre circuits, les Blue Jays de Toronto se sont inclinés 8-6 aux mains des Twins du Minnesota, dimanche après-midi.

Publié le 5 juin
Tim Wharnsby La Presse Canadienne

Santiago Espinal a cogné un circuit de trois points en neuvième manche pour les Blue Jays (31-22), mais quatre frappeurs plus tard, Bo Bichette a claqué un roulant au troisième but pour mettre fin à la rencontre et laisser des coureurs aux premier et troisième coussins.

George Springer, Alejandro Kirk et Matt Chapman ont pour leur part frappé un circuit en solo pour les Blue Jays.

Le premier frappeur des Twins, Luis Arraez, a réussi quatre simples pour mener l’attaque des Twins, qui a gagné deux des trois duels face aux Torontois. La troupe du Minnesota a placé 16 balles en lieu sûr, dimanche.

Trevor Larnach a cogné une longue balle en solo en septième manche et Gary Sanchez a ajouté une claque de deux points en huitième pour les visiteurs.

À son cinquième départ de la campagne, Devin Smeltzer a accordé quatre coups sûrs, dont deux circuits, en quatre manches de travail pour les Twins.

Les Twins (32-24), meneurs de la section Centrale de l’Américaine, ont mené la vie dure au partant des Blue Jays, Kevin Gausman (5-4), lors des deux premières manches.

« Quelques-uns de leurs gars ont laissé passer plusieurs bonnes balles et j’étais surpris qu’ils ne s’élancent pas, a observé Gausman. Tu dois continuer à compétitionner. Nous avons fait des ajustements, mais j’ai effectué beaucoup de lancers. C’était évidemment mon pire départ de l’année. »

Gausman a alloué un simple à Arraez et Sanchez lors d’une première manche de 31 lancers. Arraez est venu marquer quand le voltigeur des Blue Jays Teoscar Hernandez a commis une erreur sur une chandelle.

Sanchez a ensuite croisé le marbre à la suite d’un roulant de Gio Urshela dans le gant de Bichette. Jorge Polanco a porté le pointage à 3-0 quand Jose Miranda s’est rendu sur les buts après que Vladimir Guerrero fils eut perdu la balle dans le ciel.

Hernandez et Guerrero ne portaient pas de verres fumés en première manche, mais ils ont remédié à la situation en deuxième.

« C’était nuageux et le soleil s’est ensuite pointé, a mentionné le gérant des Blue Jays, Charlie Montoyo. Je ne défends pas mes joueurs, mais ce n’est pas la première fois que des gens échappent des chandelles. Ça arrive depuis 100 ans. C’est dommage quand ça t’arrive et ç’a coûté deux points. »

« Évidemment, c’était frustrant, a ajouté Gausman. Ces gars font tout en leur possible avant les matchs pour capter des chandelles. Parfois, tu ne vois plus la balle. C’était malheureux de commencer le match de cette façon. »

Hernandez a cependant épinglé Miranda au troisième but après que Gilberto Celestino eut cogné un simple au champ droit.

Springer a frappé son 11e circuit de la saison, en fin de première manche, mais les Twins ont inscrit deux points en deuxième.

Nick Gordon a lancé le bal avec un triple et il a avancé de 90 pieds après un simple de Jermaine Palacios. Ce dernier a touché la plaque trois frappeurs plus tard, à la suite d’un simple à l’avant-champ de Polanco.

« Le mal était déjà fait », a souligné Gausman.

Kirk a claqué sa quatrième longue balle en cinq matchs, après deux retraits en quatrième manche.

Après que Larnach eut procuré une avance de 6-2 aux Twins en septième manche, Chapman a réussi un coup de quatre buts en solo.

Gausman a permis cinq points, dont trois mérités, neuf coups sûrs et un but sur balles en trois manches et deux tiers au monticule. Les Blue Jays ont ensuite utilisé cinq releveurs.