(Los Angeles) Chris Taylor a cogné un circuit de deux points après deux retraits en fin de neuvième manche, et les Dodgers de Los Angeles ont arraché une victoire de 3-1 face aux Cardinals de St. Louis lors du match éliminatoire de la Ligue nationale mercredi soir au Dodger Stadium.

Associated Press

Avec un compte de deux balles et une prise, Taylor a retroussé une offrande du releveur Alex Reyes dans les gradins du champ centre gauche avec Cody Bellinger au deuxième coussin pour mettre fin à un duel de grande qualité et semer la frénésie parmi les 53 193 spectateurs.

Taylor, qui a frappé 20 circuits en saison régulière, n’avait récolté que sept coups sûrs en septembre et octobre. Une blessure récurrente au cou l’avait fait passer de joueur régulier à réserviste en septembre.

Bellinger avait amorcé la poussée décisive en soutirant un but sur balles au releveur T. J. McFarland après deux retraits. Il a ensuite volé le deuxième coussin, son deuxième larcin de la soirée, lorsque le receveur Yadier Molina a été incapable de maîtriser la balle pour effectuer son relais.

« Honnêtement, j’essayais seulement de frapper un simple. Je ne cherchais pas à trop en faire », a expliqué Taylor lors d’une entrevue accordée sur le terrain quelques instants après con coup d’éclat.

« Il m’a servi une bonne balle glissante à frapper et j’ai été capable de la retrousser dans les airs. »

Avec ce gain, les Dodgers se sont qualifiés pour les séries de section de la Ligue nationale. Vendredi soir, ils affronteront les Giants de San Francisco. Ces deux grands rivaux ont complété la saison 2021 avec 106 et 107 victoires respectivement.

« L’une des grandes rivalités dans le monde du sport », a résumé le gérant des Dodgers, Dave Roberts. « Ça va se produire. »

Les Giants ont gagné 10 des 19 parties contre les Dodgers en 2021.

« Ça va être divertissant. Oui, deux des meilleures fiches en saison dans l’histoire du baseball. Nous avons bataillé toute la saison. Je m’attends donc à une série acharnée », a déclaré Taylor, qui avait été inséré dans le match en septième manche, mercredi.

Le releveur Kenley Jansen a été crédité de la victoire après avoir enregistré trois retraits sur des prises en première moitié de neuvième manche, les deux derniers avec un coureur au deuxième coussin.

Cinq releveurs des Dodgers ont muselé les frappeurs des Cardinals, à qui ils n’ont concédé que deux simples après la cinquième manche.

« Tous les releveurs ont levé leur niveau de jeu d’un cran. Nous l’avons fait tout au long de la saison », a affirmé Jansen.

« Maintenant, nous nous dirigeons vers le nord [de la Californie]. »

Le match réunissait deux équipes qui avaient réalisé d’impressionnantes séquences en fin de saison.

Les Dodgers ont conclu le calendrier avec 15 victoires d’affilée à domicile.

Quant aux Cardinals, ils avaient pu se tailler une place en séries éliminatoires après avoir gagné 17 parties consécutives, et 19 de leurs 22 derniers matchs, à compter du 11 septembre.

« Ce vestiaire est plein de joueurs qui ont mal », a déclaré le gérant des Cardinals, Mike Shildt.

Laborieuse sortie

Les Cardinals ont été les premiers à s’inscrire au tableau, ce qu’ils ont fait dès la manche initiale face à Max Scherzer.

Premier frappeur de la rencontre, le deuxième-but Tommy Edman a d’abord cogné un simple au champ droit. Il a ensuite volé le deuxième but et s’est rendu au troisième coussin sur un ballon de Tyler O’Neill capté par le voltigeur de droite Mookie Betts en territoire hors ligne.

Un mauvais lancer de Scherzer a permis à Edman de croiser le marbre.

Après avoir raté une belle opportunité de marquer leurs premiers points contre Adam Wainwright en troisième manche, les Dodgers ont égalé la marque lorsque Justin Turner a entamé la quatrième avec un long circuit qui a abouti dans l’enclos des releveurs des Dodgers.

Ce circuit était le 13e de la carrière de Turner en matchs éliminatoires, un sommet dans l’histoire de la formation californienne.

Les Cardinals ont menacé en première moitié de cinquième manche lorsqu’ils ont envoyé leurs deux premiers frappeurs sur les sentiers face à Scherzer.

Après le retrait au bâton de O’Neill, Scherzer a laissé sa place au releveur Joe Kelly, qui a mis fin à la menace en forçant Nolan Arenado à frapper un optionnel et en retirant Dylan Carlson sur trois prises.

Scherzer a limité les dégâts à un seul point en quatre manches et un tiers malgré une sortie laborieuse, marquée par des problèmes de contrôle.

Le puissant droitier a effectué 94 lancers, dont 60 lors des trois premières manches lors desquelles il s’est retrouvé face à cinq comptes complets. Il a donné trois coups sûrs, trois buts sur balles et enregistré quatre retraits sur des prises.

« Nous avons gagné. C’est tout ce qui importe », a déclaré Scherzer.

Les Dodgers ont menacé à leur tour en fin de sixième, mais Luis Garcia, en relève à Wainwright, s’est sorti d’impasse en retirant AJ Pollock sur un faible roulant devant le marbre.

Wainwright a lancé pendant cinq manches et un tiers. Il a concédé un point, quatre coups sûrs et deux buts sur balles et récolté cinq retraits au bâton.

« Ils ont été implacables », a déclaré Wainwright au sujet des Dodgers.

« Nous avons eu nos chances de gagner ce match. »