(Baltimore) Pedro Severino et Cedric Mullins ont frappé un circuit aux dépens de Steven Matz et les Orioles de Baltimore ont défait les Blue Jays de Toronto 7-5, mardi soir.

David Ginsburg La Presse Canadienne

Les Blue Jays ont claqué trois longues balles, dont la 28e de la saison de Vladimir Guerrero fils, mais elles sont toutes survenues alors que les Orioles menaient déjà 7-1.

Après que Severino eut donné les devants aux Orioles grâce à un circuit de deux points en quatrième manche, Mullins a amorcé une cinquième manche de cinq points de son équipe avec une claque de deux points.

Les Blue Jays n’ont eu d’autres choix que de retirer Matz de la rencontre.

Anthony Santander a couronné la poussée offensive des Orioles en catapultant une offrande de Trent Thornton sur la rue Eutaw pour ajouter deux points au total de sa troupe.

Effectuant un premier départ en carrière dans les Majeures et une deuxième apparition au monticule, Spencer Watkins (1-0) a alloué un point, trois coups sûrs et trois buts sur balles en cinq manches de travail. Il est devenu le premier partant des Orioles à gagner un match depuis le 8 juin.

La soirée ne s’était pas bien amorcée pour Watkins, qui a permis un but sur balles à Marcus Semien. Il a ensuite accordé un simple à Bo Bichette avant que Guerrero produise un point grâce à une chandelle dans la gauche.

Matz semblait en plein contrôle jusqu’à ce que Severino frappe son circuit en quatrième manche. Mullins en a rajouté pour porter la marque à 4-1 pour les Orioles.

Le coup de quatre buts en solo de Guerrero, en huitième manche, est survenu après que Randal Grichuk eut cogné une longue balle en septième. Lourdes Gurriel fils a ajouté une claque de deux points en neuvième.