(Dunedin) Francisco Mejia a donné le ton à une poussée de sept points en 11e manche avec un simple bon pour deux points, lundi après-midi, et les Rays de Tampa Bay ont mérité une 11e victoire d’affilée, 14-8 contre les Blue Jays de Toronto.

La Presse Canadienne

Du coup, les Rays se sont approchés à un gain de leur record d’équipe pour la plus longue séquence de succès de leur histoire. En 2004, alors qu’ils se faisaient appeler les Devil Rays, ils ont gagné 12 parties de suite sous les ordres du gérant Lou Piniella.

Ils ont aussi balayé la série de quatre matchs contre les Blue Jays et pris possession exclusive du premier rang dans la section Est de la Ligue américaine.

Quant aux Blue Jays, ils ont subi une sixième défaite de suite.

Après que les deux équipes eurent marqué chacune deux points en 10e manche pour porter le score 7-7, les Rays ont explosé.

Le coup sûr de Mejia a été réussi aux dépens de Joel Payamps (0-2) alors que les coussins étaient tous occupés. Randy Arozarena a produit un point à l’aide d’un double, Austin Meadows a haussé l’avance des Rays à l’aide d’un roulant, Manuel Margot a poussé deux coéquipiers au marbre grâce à un triple et Mike Brosseau a couronné la pétarade avec un simple bon pour un point contre Tim Mayza.

Mejia avait claqué un grand chelem en 12e manche dans un gain de 9-7 face aux Blue Jays vendredi soir.

Quelque 24 heures après que les Rays eurent soutiré cinq buts sur balles lors d’une poussée de quatre points en neuvième manche, en route vers un gain de 6-4, leurs frappeurs ont reçu sept autres passes gratuites lundi. Pendant ce temps, les lanceurs des Rays n’ont concédé aucun but sur balles.

Les Rays ont pris une avance de 5-0 en première manche, propulsés par un grand chelem de Joey Wendle.

Dans la défaite, Vladimir Guerrero fils a claqué deux circuits, portant son total à 15 depuis le début de la saison, dont 11 au TD Ballpark, le domicile floridien de l’équipe torontoise depuis le début de la saison.

Il a d’abord retroussé un lancer de Ryan Yarbrough à 461 pieds du marbre, au champ centre, en quatrième manche. Il a ajouté un circuit de deux points en huitième, contre Ryan Thompson, pour porter la marque 5-5.

Lourdes Gurriel fils, Teoscar Hernandez et Marcus Semien ont également frappé des longues balles pour les Blue Jays.

Semien a cogné son circuit en dixième manche, un coup bon pour deux points contre Jeffrey Springs (4-1) qui permettait aux Blue Jays d’égaler le score 7-7.

À compter du 1er juin, les Blue Jays disputeront leurs matchs locaux à Buffalo puisque les restrictions liées à la COVID-19 au Canada ne leur permettent pas de jouer à Toronto.