(Tampa) La saison la plus bizarre de l’histoire des Raptors de Toronto s’est terminée par une défaite de 125-113 aux mains des Pacers de l’Indiana, dimanche.

La Presse Canadienne

Malachi Flynn a réussi un sommet en carrière grâce à 27 points pour les Raptors, qui ont conclu la campagne au 12e rang de l’Association Est.

Stanley Johnson a inscrit 24 points, le Québécois Khem Birch a récolté 16 points et 14 rebonds alors que DeAndre’Bembry a ajouté 23 points pour les Torontois.

Aron Baynes a obtenu 14 points et 10 rebonds pour les Raptors, qui n’ont utilisé que six joueurs et une 38e formation partante différente cette saison, le deuxième plus haut total de la NBA après les Rockets de Houston.

Le Canadien Oshae Brissett a amassé 31 points pour les Pacers, qui avaient déjà assuré leur place dans un des matchs de placement de l’Association Est.

L’entraîneur-chef des Raptors, Nick Nurse, a récemment résumé la saison en disant que les obstacles affrontés par son équipe ressemblaient à des « murs de ciment ».

Les restrictions liées à la COVID-19 concernant les voyages frontaliers ont forcé les Raptors à élire domicile à Tampa, en Floride. Les absences liées à la COVID-19 et les blessures se sont ajoutées aux embûches.

PHOTO JASEN VINLOVE, USA TODAY SPORTS

Les Raptors ont remercié la ville de Tampa qui les a accueillis cette saison.

La formation torontoise a vu le tapis lui glisser sous les pieds au mois de mars, alors qu’elle était au plus fort de la course aux séries. Une éclosion de COVID-19 a fait rage et l’équipe a conclu le mois avec un dossier de 1-14.

Les Raptors n’ont pas joué à leur domicile habituel, le Scotiabank Arena, depuis le 28 février 2020.