(Cooperstown) Roberto Alomar a démissionné de son poste au sein du conseil d’administration du Temple de la renommée du baseball, lundi, à la suite du déclenchement d’une enquête pour inconduite sexuelle.

La Presse Canadienne

Le Temple a indiqué dans un communiqué transmis lundi qu’il avait accepté la démission de l’ex-deuxième-but des Blue Jays de Toronto et des Indians de Cleveland, qui est également élu au Temple de la renommée.

Alomar a fait parvenir sa lettre de démission à l’organisme samedi. Sa plaque, qui orne les murs du musée depuis 2011, demeurera en place.

Les Jays ont toutefois rompu leurs liens avec lui et le Baseball majeur l’a congédié en attendant les résultats de l’enquête. Il occupait un poste de conseiller spécial.

Le commissaire du baseball, Rob Manfred, a par ailleurs annoncé que le nom d’Alomar était inscrit sur la liste des personnes inéligibles. Manfred a précisé qu’une employée de la MLB avait rapporté plus tôt cette année un incident s’étant produit en 2014.

Les allégations d’inconduite sexuelle n’ont pas été prouvées en cour et l’avocat de la femme qui a rapporté l’incident a indiqué que sa cliente n’a pas l’intention de poursuivre Alomar.

Alomar s’est dit « déçu, surpris et fâché » de la décision de la MLB.