(New York) Les avocats du syndicat des joueurs ont demandé au Baseball majeur de soumettre leurs états financiers, a indiqué une personne au courant de la requête à l’Associated Press.

Ronald Blum
Associated Press

La personne a parlé sous le couvert de l’anonymat jeudi puisque l’information n’a pas été annoncée par les parties impliquées.

Les propriétaires des 30 équipes du Baseball majeur ont approuvé lundi un projet de saison réduite en raison de la pandémie de la COVID-19 à 82 matchs à compter du 4 juillet. Les propriétaires suggèrent également de baser les salaires des joueurs à partir d’un partage des revenus de 50-50, ce que le syndicat a qualifié de plafond salarial et de structure que les joueurs n’accepteront jamais.

La demande d’accès effectuée par le syndicat est plus commune lors des négociations de renouvellement de convention collective.

« Il y a tellement moyen de cacher de l’argent », a dit le lanceur Trevor Bauer, des Reds de Cincinnati, dans une vidéo publiée sur son compte Twitter mercredi.

Bauer a noté que les propriétaires pourraient baisser les prix des billets tout en augmentant les prix des stationnements contrôlés par d’autres entités qui ne sont pas rattachées au club.

« Si je dois me fier à la promotion du sport par Rob Manfred pour faire plus d’argent, oubliez ça », a dit Bauer, en lançant une flèche en direction du commissaire du Baseball majeur.

Les équipes ont fait une présentation officielle de leur projet au syndicat mardi, incluant la présentation d’un avenir financier inquiétant. Ils n’ont toutefois pas fait d’offre formelle.

Certaines équipes craignent s’enfoncer dans le précipice en présentant des matchs, ce qui les forceraient à payer les joueurs, et si les séries sont annulées en raison d’une deuxième vague de nouveau coronavirus pendant l’automne. Les joueurs ne sont pas payés pendant les séries, alors que le Baseball majeur touche sa plus large portion de revenus de droits de télédiffusion.

Les joueurs attendent de recevoir des détails concernant les mesures de sécurité et de santé lors de la reprise des activités. Ne voulant pas risquer d’être infecté, le lanceur des Rays de Tampa Bay Blake Snell a dit qu’il ne veut pas jouer cette saison s’il doit accepter une réduction de salaire.

« C’est une saison écourtée, donc moins de salaires, a-t-il dit dans une vidéo diffusée mercredi sur sa chaîne Twitch. Non, je dois recevoir mon argent. Je ne joue pas à moins que je le reçoive, O. K. ? Et c’est tout ce qui compte pour moi. Ce que je veux dire, c’est que je suis désolé que vous pensiez différemment, mais le risque (d’être infecté à la COVID-19) est beaucoup trop élevé et le montant qui m’est dû est beaucoup trop petit. Pourquoi est-ce que j’envisagerais de le faire ? »

Snell doit toucher sept millions US cette saison.

En vertu d’une entente entre le Baseball majeur et le syndicat, Snell et tous les joueurs ont reçu une avance de 286 500 $ pour les 60 premiers jours de la saison jusqu’au 24 mai, mais ne toucheront rien de plus si aucun match n’est présenté en 2020. Selon l’offre des propriétaires, qui est au pro rata, Snell recevrait un salaire quotidien de 43 210 $ pendant la saison écourtée.

Les équipes soutiennent qu’elles seront déficitaires si les matchs sont joués à huis clos. Manfred a affirmé qu’environ 40 % des revenus sont générés aux guichets ou liés aux guichets.