(Rome) Le Baseball majeur. Au Japon. Aux Jeux olympiques d’été.

Andrew Dampf
Associated Press

Pour le président de la Confédération mondiale de baseball et softball, Riccardo Fraccari, cette combinaison est tellement évidente qu’il ne comprend pas pourquoi quelqu’un refuserait d’y participer.

Pas surprenant, alors, que Fraccari ne digère pas la décision du Baseball majeur et de l’Association des joueurs refuser d’envoyer les joueurs étoiles aux Jeux olympiques de Tokyo.

Et maintenant, puisque les JO ont été reportés en raison de la pandémie et que la saison du Baseball majeur est incertaine, Fraccari profite d’une deuxième chance de vendre sa salade à la plus grande organisation de baseball professionnel de la planète.

« À cause des dégâts engendrés par le coronavirus, le baseball a besoin des Jeux olympiques plus que jamais afin de mousser sa popularité et son expansion aux quatre coins de la planète », a expliqué Fraccari dans un entretien accordé récemment à l’Associated Press.

« Nous devons nous assurer que notre sport n’est pas malmené par d’autres disciplines sportives qui sont plus attrayantes pour la plus jeune génération, a plaidé le Suisse. Le coronavirus nous fera réaliser à quel point les Jeux olympiques sont importants pour le baseball et le softball. »

Les seuls joueurs des Ligues majeures qui ont obtenu la permission de prendre part au tournoi Premier12 l’an dernier sont ceux qui ne font pas partie des formations de 40 joueurs. Sans surprise, les États-Unis ont fini au quatrième rang et saboté leur première opportunité de se qualifier pour les JO.

PHOTO D’ARCHIVES KEN ARAGAKI, AP

Le président de la Confédération mondiale de baseball et softball, Riccardo Fraccari (à droite), en compagnie du commissaire du Baseball professionnel nippon Katsuhiko Kumazaki à Tokyo en 2015.

Le Baseball majeur, le syndicat des joueurs et USA Baseball ont modifié les règlements en février dernier afin que les joueurs ne faisant pas partie de la formation active de 26 joueurs –ou qui se trouvent sur la liste des blessés– soient admissibles à un tournoi de qualification des Amériques. Ce tournoi devait avoir lieu en mars en Arizona, mais a été reporté en raison de la pandémie.

Fraccari n’a pas voulu discuter de la décision des équipes du Baseball majeur d’empêcher leurs joueurs de participer au processus de qualifications, mais il a rappelé que « ce ne serait pas positif » pour le sport si l’équipe américaine était absente des JO de Tokyo. Il a ajouté qu’il attendait « le bon moment » avant de relancer les Ligues majeures.

Certains joueurs veulent y aller

Et Fraccari n’est pas seul dans sa croisade : l’ex-joueur par excellence de la Ligue nationale, Bryce Harper, a récemment qualifié de « farce » la décision du Baseball majeur d’interdire à ses joueurs de participer aux Jeux olympiques d’été.

« Tu veux développer le sport au maximum et tu nous empêches de participer aux Jeux olympiques parce que tu ne veux pas te priver de revenus pendant deux semaines ? », a questionné Harper lors d’une émission sur internet. « C’est bête. »

Puisque la Classique mondiale de baseball a été repoussée de 2021 à 2023, les Jeux de Tokyo sont la seule compétition internationale d’envergure qui comprendra le baseball d’ici quelques années.

« Pourquoi le soccer veut-il poursuivre son association avec les Jeux olympiques ? C’est évident : parce que les Jeux olympiques – malgré tout – sont encore le plus grand évènement sportif planétaire, a évoqué Fraccari. Ils (les JO) feraient mousser la popularité du baseball partout sur la planète. »