(St. Petersburg) L’as des Rays de Tampa Bay Blake Snell a déclaré au réseau américain ESPN qu’il ne jouera pas « à rabais » cette saison, parce que les risques d’être infectés par le nouveau coronavirus « n’en valent pas la peine ».

La Presse canadienne

S'exprimant dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux mercredi, Snell a rejeté la proposition envisagée par le Baseball majeur et les propriétaires de baseball d’établir avec les joueurs un partage des revenus 50-50 pour une saison écourtée par la COVID-19. Cette proposition a fuité dans les médias américains mais n'a apparemment pas été présentée à l'Association des joueurs.

C’est une saison écourtée, donc moins de salaire. Non, je dois recevoir mon argent. Je ne joue pas à moins que je l'aie, O. K. ? C'est comme ça que je vois les choses et c'est tout.

Le lanceur Blake Snell

« Ce que je veux dire, c’est que je suis désolé que vous pensiez différemment, mais le risque (d’être infecté à la COVID-19) est beaucoup trop élevé et le montant qui m’est dû est beaucoup trop petit. Pourquoi est-ce que j’envisagerais de le faire ? »

Et si j'attrape le rona, devinez quoi ? Ça reste dans mon corps pour toujours, les dommages sont là à jamais.

Le lanceur Blake Snell, en parlant du coronavirus

Les clubs avaient exprimé leur appui lundi à une proposition pour que les joueurs reçoivent une portion de leur salaire de la saison 2020 en fonction d’un système de partage 50-50 des revenus des Ligues majeures de baseball pour la saison régulière et les séries éliminatoires, a précisé une personne au fait du plan à l’Associated Press lundi. Cette source a requis l’anonymat puisque celui-ci n’a pas été dévoilé publiquement.

Ce concept permettrait aux équipes de limiter leurs coûts d’opération pour jouer devant des gradins vides, en raison de la pandémie de COVID-19. Le syndicat considère ce système comme étant un plafond salarial déguisé, et en conséquence il a rappelé qu’il ne l’accepterait jamais.

Snell, qui doit empocher 7 millionsUS en 2020, a mentionné qu’il « adore le baseball », mais qu’il n’est pas prêt à accepter de multiples réductions salariales en raison des circonstances actuelles.

« Mon frère, je risque ma vie, a poursuivi Snell. Que voulez-vous dire quand vous dites que ça ne devrait pas être une préoccupation ? Ça devrait être la seule préoccupation. […] En plus de ça, je dois payer mes impôts. Imaginez-vous combien il me reste pour jouer ? Comprenez-vous ce que j’essaie de dire ? »

Snell a ensuite expédié un texto au quotidien Tampa Bay Times, en admettant que ses propos dans la vidéo pouvaient être perçus comme étant égoïstes.

L’ex-lauréat du trophée Cy Young dans la Ligue américaine a aussi confié au Tampa Bay Times qu’il serait prêt à rater la saison 2020, et il a ajouté que la proposition des propriétaires d’établir un système de partage des revenus est « super frustrante, parce que c’est nous qui prenons les risques ».

Snell, qui est âgé de 27 ans, entame la deuxième année d’un contrat de cinq ans d’une valeur totale de 50 millions avec les Rays.

Les dirigeants des Ligues majeures ont indiqué qu’ils avaient rencontré les représentants syndicaux des joueurs mardi afin de présenter leur proposition, mais qu’ils n’avaient pas discuté de compensations financières pour les joueurs ni d’enjeux économiques.

Avec La Presse